A partir de combien c’est de trop ?

58/365 Letters & Music
Creative Commons License photo credit: Vinni123

Ce matin j’ai reçu un email:

« Bonjour,

J’ai besoin de suivre quotidiennement les positions de plusieurs milliers de mots-clefs sur les 50 premières pages de Google mais quand j’utilise un logiciel après quelques minutes, je me retrouve banni de Google sous prétexte que les requêtes automatisées sont interdites. Je ne peux plus utiliser Google pendant plusieurs heures. Quelle est la solution ?

Merci.

A. Nonyme »

Je pense que cet email mérite une réponse:

« Bonjour monsieur Nonyme,

Votre demande est irréaliste.

Faisons un calcul rapide: 5000 mots-clefs, 50 pages, cela veut dire 250 000 requêtes.

A raison d’une requête par seconde, on parle donc de 250 000 secondes, soit 4166 minutes, ce qui est l’équivalent de 69 heures. Difficile de faire 69h de requêtes chaque jour sauf à en faire au moins 3 en parallèle, ce qui ne va pas aider votre relation avec Google.

Par ailleurs, Google a le droit de restreindre l’accès à son site si vous faites des milliers de requêtes en permanence. Ce qu’il fait visiblement dans votre cas.

Bisous.

Maxime »

Par contre je n’ai pas ajouté le dernier paragraphe que j’avais initialement écrit:

« J’aimerais ajouter, monsieur Nonyme, que votre approche est idiote sur plusieurs plans:

  • Les résultats de la page 45 sur une requête ne servent à rien: personne n’y va.
  • Regarder l’évolution au quotidien ne sert à rien: une évolution s’étudie sur une période longue. On ne peut rien déduire d’un jour sur l’autre.
  • Surveiller plusieurs milliers de mots clefs est ridicule: vous n’aurez jamais le temps d’agir ni même de les étudier… »

Peut-être aurais-je dû ?