Un kilomètre à pied, ça use, ça use

walkthewightDiverses contraintes m’ont empêché de donner des nouvelles plus tôt, mais je vais réparer de suite ce manque.

Comme vous le savez, j’ai pris part à une marche en faveur d’un établissement pour personnes âgées.

Mon objectif était de faire 40km. Malheureusement, une forte douleur à la cheville en a décidé autrement et j’ai du me limiter à la moitié de la distance.

Néanmoins, je suis heureux d’avoir participé et d’avoir ainsi rassemblé plus de 300 GBP (un peu moins de 350 euros) en dons pour le Earl Mountbatten Hospice : près de 200 GBP en ligne et un peu plus de 100 GBP en pièces et billets de la part de personnes locales.

Il n’est pas trop tard pour donner, les dons sont possibles jusque fin août. Si vous ne l’avez pas encore fait, merci de le faire maintenant, 800 personnes âgées vous en remercieront.

Moins d’une semaine

Ponemah Bog, Amherst NH
Creative Commons License photo credit: amiefedora

J’ai évoqué il y a quelques semaines que j’allais prendre part à une marche au profit d’un établissement pour personnes âgées.

La marche se fera dimanche 15 mai, donc dans moins d’une semaine.

Vous avez été plusieurs à faire un don et si c’est votre cas je vous en remercie. Pour les autres, voici les réponses aux questions que j’ai reçues par email :

  • De quelle marche s’agit-il ?

Il s’agit de Walk The Wight, une marche de 40km pour traverser l’Ile de Wight de part en part.

  • Combien de temps dure la marche ?

Les 40km se font sur la journée. Je vais démarrer vers 6h30 et espère arriver de l’autre côté vers 17h00.

  • A qui profite l’argent ?

Au Earl Mountbatten Hospice, un centre spécialisé dans l’accueil des personnes âgées atteintes de maladies graves.

  • A quoi va servir cet argent ?

A financer le fonctionnement au quotidien du Earl Mountbatten Hospice

  • Comment je sais que l’argent ne va pas dans votre poche ?

La plate-forme justgiving est indépendante de ce blog et je n’ai aucune relation avec eux, à part de leur confier la collecte des fonds des personnes qui désirent me sponsoriser à cette occasion. Vous pouvez voir en temps réel qui a donné et combien. C’est ce montant qui sera reversé au Earl Mountbatten Hospice.

En plus des dons en ligne, j’ai reçu des dons en pièces et billets de la part de personnes qui me sont locales. Ces dons sont enregistrés sur un document spécifique aux couleurs du Earl Mountbatten Hospice et seront reversés à la banque après la marche.

  • Puis-je avoir un lien en retour ?

Vous pouvez profiter de ce don pour faire votre publicité. Quand vous effectuez le don, entrez le nom de votre site, une URL et une description de votre activité. Tout cela apparaîtra sur la page qui détaille votre don.

  • Je ne peux pas donner beaucoup, quel est le minimum ?

Il n’y a pas de minimum. Chaque euro fera une différence.

  • Je veux soutenir cette action au maximum, y-a-t-il une limite au montant ?

Il n’y a pas de maximum. Vous pouvez donner autant que vous désirez.

  • Puis-je donner par Paypal ?

Oui, Paypal et les cartes de crédit sont acceptées.

Merci de penser à toutes ces personnes. Merci de donner maintenant si vous ne l’avez pas encore fait. Cliquez sur le lien ci-dessous.

Découvrez la balise HTML inutile qui fait quelque chose

misalingnment
Creative Commons License photo credit: uair01

Si vous regardez le code source d’une page HTML, vous allez souvent trouver une première ligne qui ressemble aux deux exemples suivants:

<!DOCTYPE html PUBLIC « -//W3C//DTD XHTML 1.1//EN » « http://www.w3.org/TR/xhtml11/DTD/xhtml11.dtd »>

<!DOCTYPE HTML PUBLIC « -//W3C//DTD HTML 3.2 Final//EN »>

Outre le fait d’être très technique, on peut se demander à quoi ces lignes servent puisqu’elles n’affichent rien. Au moins la balise Meta Keywords a un sens évident, ce qui n’est pas le cas ici.

Dans les faits cette balise est probablement une des plus importante : elle contrôle le comportement du navigateur.

Elle indique deux choses :

  1. que le webmaster a choisi un standard HTML pour le code des pages
  2. que le navigateur doit afficher la page en respectant ce standard au lieu de « faire au mieux »

Si la ligne est absente, le navigateur web affichera la page en mode « quirks » (« bancal » en français). Il tentera de reconnaître la structure du document et de deviner ce que chaque balise ou attribut veut dire ainsi que de pallier pour les erreurs de syntaxe qu’il va rencontrer. Il est évident que cela signifie que le résultat est imprévisible : entre deux navigateurs (mettons Internet Explorer et Firefox ou Chrome), la page s’affichera différemment, ce qui est normal puisque chaque navigateur tente de deviner la langue HTML que vous utilisez et le sens que vous donnez à chaque balise.

Au contraire, si la ligne est présente elle indique clairement au navigateur web le standard W3C utilisé, par exemple HTML5 ou XHTML 1.1. En théorie, la page s’affichera de la même façon dans les tous les navigateurs. (En pratique, il peut y avoir quelques différences mineures du fait de spécifications incomplètes, de polices de caractères légèrement différentes entre OS, etc…)

Bonus annexe : vous pouvez maintenant impressionner vos amis en leur expliquant pourquoi vous avez cette ligne barbare en haut de vos pages.

Juste bien ne suffit pas

Il y a des millions de sites sur Internet et il y a le vôtre.

Diversa, speciale
Creative Commons License photo credit: apesara

Il y a des millions de produits disponibles et il y a le vôtre.

Il y a des millions de publicités partout et il y a la vôtre.

Il y a des millions de pages sur Internet et il y a les vôtres.

Il y a des millions de prestataires et il y a vous.

Il y a des millions de logiciels et il y a les vôtres.

Il y a des millions de gîtes de vacances et il y a le vôtre.

Si ce que vous faites ou proposez est « juste bien », il ne se passera rien.

Pourquoi vous et pas un autre ? Que faites-vous de plus ?

Pourquoi ces sites et pas d’autres ?

Si vous surfez un peu sur Internet, vous visitez probablement plusieurs dizaines de sites par jours.

Tous les jours vous en découvrez de nouveaux. Certains sont recommandés par des amis, d’autres annoncés par les médias, d’autres encore découverts sur des annuaires et certains suggérés par d’autres sites.

Réfléchissez à ces 150 ou 200 sites que vous avez visités cette semaine. De combien vous souvenez-vous ? Pourquoi ceux-là et pas les autres ?

La réponse est probablement l’une de ces possibilités:

Continue reading