Enfin un concept novateur

aol welcome
Creative Commons License photo credit: kalleboo

La boucle est bouclée.  J’ai maintenant la preuve que la vie n’est qu’un éternel recommencement.

Internet vient de le démontrer de façon irréfutable. Internet en 2010, c’est un peu comme Internet en 1995 mais avec plus de monde connecté. Illustration.

En 2000, un ancien directeur des 3Suisses monte Clust, centrale d’achat. Le site a été revendu un an plus tard à Dealpartners. A la même époque, on voit sur les écrans de télévision la publicité pour letsbuyit, service d’achat groupé avec comme mascotte une fourmi.

Tous ces sites ont disparu ou changé de business model quelques années plus tard, pour devenir comparateurs de prix ou simple site de vente en ligne.

En 2010, prixgroupe.com est lancé. Le concept novateur: l’achat groupé.

En 1990, Compuserve était probablement le plus gros fournisseur d’accès à une plateforme numérique proposant informations, discussions, forums, messagerie, etc… Tout un ensemble de contenus propriétaires et accessibles uniquement aux membres.

En 1993, AOL a lancé un service similaire mais avec une cible différente: le grand public. De nouveaux: informations, discussions, forums, messagerie, etc… Tout un ensemble de contenus propriétaires et accessibles uniquement aux membres. Et bien sûr totalement distinct de Compuserve.

Quelques années plus tard, les deux prestataires ont permi à leurs membres d’accéder à Internet et ont peu à peu mis leurs services à disposition des internautes utilisant d’autres prestataires d’accès.

En 2004, Facebook est créé. Le concept novateur a évolué un peu en quelques années mais peut être résumé à un réseau fermé avec un ensemble de contenus propriétaires et accessibles uniquement aux membres.

Suis-je le seul à remarquer un problème dans ces concepts novateurs ?

Je pourrais aussi citer MySpace avec le concept novateur de page personnelle ou encore Ziki qui est passé du CV en ligne à la place de marché.

Quant à l’évaluation de la valeur d’un site sur son nombre d’utilisateurs non sur son nombre de clients ou ses revenus, je n’en parlerai pas.

Le trafic coûte cher

U.S. Robotics
Creative Commons License photo credit: SoulRider.222

Il n’y a pas si longtemps, juste une dizaine d’années, se connecter sur Internet passait obligatoirement par un modem.

On payait la communication téléphonique et en plus de cela on payait au fournisseur un tarif dépendant du nombre d’heures que l’on voulait passer en ligne. On payait au trafic: plus on passait de temps en ligne, plus on payait.

Puis les connexions sont devenues forfaitaires, dans la limite d’un certain trafic. On payait au trafic: plus on recevait de données, plus on payait.

L’hébergement Internet se paie au trafic (sauf chez quelques prestataires qui font du « illimité sous réserve de ne pas dépasser un certain chiffre » ce qui me semble être juste un jeu sur les mots).

Et pour chaque centaine de visiteur que vous avez, vous recevez peut-être un message. Donc chaque centaine de visiteur prend de votre temps. Encore une preuve que le trafic coûte cher.

Comme votre trafic coûte cher, assurez-vous qu’il soit utile.

Juste bien ne suffit pas

Il y a des millions de sites sur Internet et il y a le vôtre.

Diversa, speciale
Creative Commons License photo credit: apesara

Il y a des millions de produits disponibles et il y a le vôtre.

Il y a des millions de publicités partout et il y a la vôtre.

Il y a des millions de pages sur Internet et il y a les vôtres.

Il y a des millions de prestataires et il y a vous.

Il y a des millions de logiciels et il y a les vôtres.

Il y a des millions de gîtes de vacances et il y a le vôtre.

Si ce que vous faites ou proposez est « juste bien », il ne se passera rien.

Pourquoi vous et pas un autre ? Que faites-vous de plus ?

Vous prendrez bien un backup ou deux ?

Tout le monde connaît l’importance de faire des sauvegardes. Aucun site Internet n’est à l’abris d’une panne matérielle ou d’une attaque malveillante.

Cependant avez-vous bien réfléchi à la stratégie et au système de backup que vous utilisez ? Etes-vous prêt contre tout problème ?

Continue reading

Et si vous n’acceptiez plus les cartes ?

Un des avantages de base d’Internet c’est l’instantanéité des transactions: un site Internet permet de recevoir un prospect, lui fournir une information, le convaincre d’acheter, prendre son paiement et lui confirmer les délais de livraison, si délais il y a.

Au coeur de cet avantage se trouve le paiement par carte. Cela vous permet de vérifier la solvabilité du client et d’avoir de sa part un engagement de paiement, avant de devoir enregistrer sa commande.

Continue reading

Premier sur le terme « référencement »

Toutes les sociétés de référencement connaissent ce souci: un prospect les appelle et leur demande “si vous êtes bon, pourquoi n’êtes-vous pas premier quand je tape “référencement” dans Google ?”

C’est une question légitime quand on débute sur Internet, c’est une question inutile quand on a un peu d’expérience et que l’on recherche une agence de qualité.

Continue reading