A qui vous mesurez-vous ?

Jamie Hartman est né il y a un peu plus de 35 ans en Grande Bretagne. Il a un grand frère, Ben.

Ready for a wedding in 1978
Creative Commons License photo credit: simon_music

Quand Jamie allait à l’école, les professeurs le comparaient à son frère, qu’ils avaient eu temps plus tôt.

Quand Jamie faisait du sport, ses amis se demandaient s’il serait aussi bon que son frère.

Quand Jamie désirait quelque chose, ses parents se posaient la question desavoir si c’était pour copier son frère.

Pendant toutes ces années, Jamie a été comparé, ce qui l’a poussé à faire mieux.

Quand vous faites votre site, à quel concurrent vous comparez-vous ? Qui avez-vous envie de supplanter ? Quel nom voulez-vous voir disparaître au profit du vôtre ?

PS: pour ceux qui s’inquiète de Jamie, rassurez-vous. Il a depuis vendu quelques centaines de milliers de disques sous le nom « Ben’s Brother » (le frère de Ben).

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

5 réponses sur “A qui vous mesurez-vous ?”

  1. Bonjour

    Je me compare aux 3 concurrents qui sont devant moi.

    Des poids lourds de l’édition.

    Sans faire de mimétisme – il est toujours bon de se différencier d’une
    manière ou d’une autre de ses principaux concurrents.
    Prix – Services – Fonctionnalité.

    Le nom et l’identité visuelle d’une société est l’un de ses principaux atouts.

    Frédéric

  2. Salut Maxime

    Effectivement je regarde ce que mes concurrents proposent mais aussi ce qu’ils ne proposent pas car ce dernier paramètre est très important. Ceci étant, je préfère me fier à mes convictions et à ma façon de fonctionner pour réussir un projet.

    amicalement

  3. Les meilleurs ne sont pas devant pour rien. Je trouve donc très judicieux ce principe d’aller se comparer à eux. Ensuite, il est important de trouver les éléments différenciants, les lacunes, les bonnes idées et d’en faire une mayonnaise qui permettra d’être plus fort.

  4. Bonjour

    Je pense que ce comparer aux meilleurs est intéressant si vous avez à votre disposition les mêmes moyens qu’eux pour vous imposer.

    Par exemple si vous vendez des Livres Cd et DVD vous pouvez essayez de vous comparer à la Fnac, Amazon ou CDiscount. Mais est ce vraiment significatif vu que vous ne pouvez sûrement pas les mêmes avantages concurrentiels comme une logistique évoluée, des volumes de vente importants ou un capital confiance apporté par une marque connue et reconnue ?

    Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas tirer des enseignements de ces ténors du marché de la culture, mais vous ne pouvez en aucun cas vous comparer à eux ou espérer les dépasser en quelques mois sur leurs points forts (a moins que vous n’ayez un budget illimité).

    Vous pouvez étudier leurs avantages compétitifs pour essayer de vous différencier et essayer de proposer une offre qui sera unique. Mais vous ne pouvez pas en tant que new comer essayer d’entrer en compétition dans leur pré carré.

    Si vous voulez vous comparer, trouvez les meilleures boutiques ayant des moyens équivalents aux votres. Et la je suis d’accord, essayez de les dépasser.

    Le frère de Ben n’avait pas des moyens si éloigné de ceux de son frère (même parent, même environnement, mêmes professeurs,…). Et je pense que son objectif n’était pas vraiment de « supplanter » ou « se débarrasser » de son frère.

    Son objectif était simplement de démontrer son existence et combien il était aussi intéressant que son frère grâce à ses différences.

  5. Bonjour

    Tout à fait d’accord, c’est pour cela qu’il faut vérifier nos mots clés et les concurrents et ne pas se positionner (question référencement) sur ces mots clés si ils sont trop compétitifs. En plus quelques mots clés super compétitif n’apporte pas réellement le trafic voulu.

    La conclusion: Il faut mieux cibler et moins travailler et quand même avoir les résultats voulus =)

Les commentaires sont fermés.