L’affiliation ne demande pas d’intelligence

Gambling Mouse
Creative Commons License photo credit: belboo

L’affiliation est une approche intéressante pour gagner de l’argent en ligne, encore faut-il le faire correctement. Certains vont dire qu’il faut le faire avec « intelligence » et derrière ce terme ils mettent de nombreuses techniques de manipulation comme le masquage des liens. Personnellement je pense qu’il faut le faire avec respect du lecteur.

J’ai par exemple été contacté il y a quelques semaines de cela pour publier ici-même un billet sponsorisé sur le sujet des jeux d’argent.

Ma réponse initiale a été de demander au sponsor éventuel quel rapport il voyait entre ce modeste blog et les casinos. Il m’a répondu qu’il trouverait une approche qui respecte la thématique de ces lieux et qui profiterait donc aux lecteurs.

Il m’a ensuite montré quelques articles qui avaient été écrits dans le cadre d’un sponsoring similaire et m’a proposé de soit lui donner un thème à traiter ou si je préférais d’écrire moi-même l’article.

Cela m’a semblé correct et respectueux de ce blog et surtout de vous, les lecteurs.

Au lieu de se retrouver avec un article vantant les mérites de la roulette, j’ai donc écrit ces quelques lignes qui vous expliquent comment on peut faire un billet sponsorisé qui respecte les lecteurs et leur apporte quelque chose.

Ce billet comporte donc deux liens pour lesquels j’ai été rémunéré. Je n’estime pas vous avoir manqué de respect, ni avoir fait preuve d' »intelligence » et avoir au contraire suivi la ligne éditoriale habituelle et en prime les amateurs des sujets traités par ces liens y trouveront leur bonheur. D’accord ? Pas d’accord ? Les commentaires vous sont ouverts.

Google s’attaque aux comparateurs

Depuis mardi, sur Google.com, il est maintenant possible de comparer directement des offres de cartes de crédit.

Pour bien comprendre l’impact, il faut savoir qu’en dehors de France, les cartes de crédit ne sont pas liées directement aux banques. Il est donc possible – et souvent le cas – d’avoir une carte de crédit qui ne dépend pas de sa banque.

Par ailleurs, ces cartes sont des cartes revolving (comme la carte Kangourou par exemple), ce qui veut dire que vous avez droit de dépenser jusqu’à un certain montant et vous payez des intérêts sur le montant emprunté s’il n’est pas remboursé à 100% à la fin du mois. Avec des taux d’intérêt de l’ordre de 15 à 20%,  c’est un marché très lucratif.

Les prestataires financiers rivalisent donc d’offres pour attirer de nouveaux clients: taux zéro pendant x mois, plafond élevé, etc.

Avec son service de comparaison Google s’attaque donc à un marché très rentable et sur lequel il va pouvoir facturer à l’acte, un peu comme une plateforme d’affiliation.

Cette offre fait d’ailleurs suite à une offre similaire lancée il y a quelques mois qui permet de comparer des emprunts immobiliers.

A quand la même chose pour les recherches de vols ou de location de voiture ? A quand la même chose pour la comparaison de prix de tout produit que vous allez recherché dans Google ?

Plus que jamais, comme je l’ai dit déjà ici et écrit dans mon livre, si vous dépendez de Google à plus de 50%, votre activité est en danger.

Source: blog officiel Google

La distraction ne paie pas

Books Bought & Sold (But I Had The Last Sudoku)
Creative Commons License photo credit: Andrew Stawarz

Je vois de plus en plus de sites marchands qui ajoutent des publicités sur leurs pages.

Leur raisonnement est simple et imparable: à défaut de faire une vente, l’argent rentrera sous forme publicitaire.

C’est une quadruple erreur:

  • Les revenus publicitaires sont minimes. Aucun visiteur ne va sur un site marchand dans l’idée de cliquer sur les publicités.
  • En terme d’image, c’est une grave erreur qui va vous nuire au long terme.
  • Vous risquez d’envoyer vos visiteurs chez des concurrents. (Oui, on peut filtrer les publicités mais si vous avez le temps de le faire c’est que vous ne passez pas assez de temps à développer vos ventes).
  • Peut-être la plus grosse erreur est que cela distrait vos visiteurs: vous leur donner autre chose à voir que votre contenu et vos produits. S’ils ont le choix, ils ne prendront pas la bonne décision.

Si votre but est de vivre de la publicité, pourquoi faire un site marchand ?

Publicités Adsense, c’est fini

Les publicités Google viennent d’être supprimées de ce site.

La décision vient d’être prise avec des semaines de réflexion pour constater que ce n’était pas la bonne approche sur ce site.

Ce blog est là pour vous donner de l’information et vous aider à développer votre site. Les publicités distraient et écartent de ce message. L’impossibilité (ou pour les puristes, la difficulté) de choisir les annonceurs envoyés par Google a aussi contribué à cette décision.

Le contenu reprend donc la place qui lui est due: l’intégralité du site.

PS: pour ceux qui veulent soutenir ce blog ou montrer leur appréciation, un bouton a été mis en place pour me payer un thé ou une bière. Le montant de votre donation est libre et se fait par Paypal.

De la publicité ciblée.. pour mieux me viser !

On le sait, plus on colle aux goûts de nos prospects et plus on a naturellement de chances d’emporter leur adhésion à l’égard de nos publicités. Mieux encore, si on arrive à donner l’illusion à un internaute qu’un encart publicitaire s’adresse vraiment à lui, individuellement, alors il est très probable qu’il cliquera dessus. Ce ne serait même plus considéré comme de la publicité, mais comme de la communication…. ou bien de l’indiscrétion.

Continue reading

Les revenus Internet bientôt taxés

Avec le statut d’auto-entrepreneur, le gouvernement s’était attaqué aux vendeurs plus ou moins occasionnels sur Internet (sur eBay en particulier).

Un nouveau chantier vient d’être lancé: celui de la taxation de tous les autres revenus: légaux, marketing, créatifs et télécoms. Ces revenus comprennent les revenus publicitaires obtenus par affiliation.

Continue reading