Apprenez par l’Eurovision

Ceux d’entre-vous qui ont regardé l’Eurovision ont probablement été surpris des résultats:

– Le Hard Rock Gothique de la Finlande qui finit premier

– La ballade langoureuse, au texte soigné de Corneille, de la France qui termine avant-dernière.

Et pourtant ce résultat était prévisible en utilisant une vue marketing de l’événement.

Cause numéro 1: La couverture

L’Eurovision est retransmis dans 38 pays, même si seuls 24 d’entre eux chantent lors de la finale.

Ces 38 pays comprennent bien sûr les pays historiques (France, Espagne, UK, …) mais aussi de nombreux pays d’Europe de l’Est ou des Baltiques.

Pour les habitants de ces pays, ce concours est un grand événement et est suivi par une grosse partie de la population.

Ladite population est sensible à des chansons gaies, « qui bougent ».

Cause numéro 2: L’âge des votants

Les votes pouvaient être réalisés par téléphone ou SMS. Qui utilise le SMS ? Majoritairement des personnes de 15 à 30 ans, plus à même d’être réceptives sur du Hard Rick que sur une ballade sirupeuse.

Cause numéro 3: Le choix de la chanson

Après toutes ces décennies de participations, on penserait que la France sait ce qui marche et ce qui ne marche pas à l’Eurovision. Et bien, non. Il est plus facile de faire chanter d’autres pays qui ne comprennent pas les paroles de vos chansons si la chanson a un rythme ou une mélodie qui permet de se passer du texte.

Prenez quelques vainqueurs de l’Eurovision. En connaissez-vous les paroles ? Citons par exemple Abba, Bucks Fizz ou encore Dana International…

Cela me rappelle un article que j’ai posté ici-même il y a de cela quelques semaines: « C’est l’avis de votre client qui est important, pas le vôtre »

Qu’en pensez-vous ?

Maxime Grandchamp

Articles en relation :

Be Sociable, Share!