Revue de presse

Aujourd’hui je vais me permettre de faire un tour d’horizon rapide des commentaires que j’ai vu de-ci, de-là concernant mon livre: « Les 60 maximes du référencement »

  • « Ce livre m’a déjà appris plus en 10 minutes de lecture que 5 heures de recherche sur la toile où on lit tout et son contraire sans jamais parler de l’essentiel. » – Sylvain Collas- forum marketing
  • « C’est ce que j’ai pu lire de mieux sur le référencement depuis bien longtemps. Pas de prise de tête, des explications claires pour tout le monde et un ton légèrement humoristique qui rend la lecture de ce livre réellement agréable. » – Erik Nicolas – Ecomblog
  • « Rendre accessible un savoir faire technique et de façon pédagogique !! Rien de tel pour progresser rapidement ! » – Michael Monroger – forum marketing
  • « La forme de l’ouvrage est très… informelle. Pas de sections, sous-sections et autres alineas dans cet ouvrage. Non. Maxime a au contraire opté pour des causeries, introduites par des citations d’auteurs aussi divers qu’Albert Camus, Francis Blanche, Guy Bedos ou Woody Allen. Le résultat est un livre sur le référencement à la fois original, accessible et agréable à lire. » – Sébastien Billard – Référencement, Design et Cie
  • « Einstein disait que si l’on est pas capable d’expliquer un concept à un enfant, c’est qu’on ne maitrise pas ce concept. Maxime vient je pense de montrer son expertise à travers ce livre. » – Albert Hofman – forum marketing
  • « Développant tous les aspects de la question avec pédagogie, méthode et une bonne dose d’humour, Maxime Grandchamp nous révèle les principaux secrets d’un référencement réussi » – Camille Jourdain – Le marketing sur le web
  • « Je lis et relis…. Et ça m’est accessible…. davantage que beaucoup de site que j’ai lu sur le sujet…. beaucoup répètent des « lieux communs » d’autres se forcent davantage à paraître « érudit » plutôt que simplement rentrer de plein fouet dans le sujet…. ici ce n’est pas le cas » – Jean Pierre – forum marketing
  • « C’est un peu inhabituel de traiter le référencement sous un angle peu conventionnel. L’auteur, Maxime Grandchamp, nous parle de techniques de référencement introduites par des citation d’auteurs comme Albert Camus, Albert Einstein, Francis Blanche, Jacques Prévert, Pierre Dac ou encore Pablo Picasso… et la liste est longue. (…) Cette vision un peu décalée du référencement m’interpelle. » – Danis Allard – Studio Vitamine
  • « Signalons ici la sortie d’un livre amusant, intitulé « Les 60 Maximes du Référencement » qui présente notre domaine de prédilection d’une façon amusante… » – Olivier Andrieu – Abondance
  • « Je vous invite à lire cet ouvrage qui couvre des champs très complémentaires qui intéresseront les professionnels du Web. » – Jean-Marc Hardy – 60 Questions

De nombreux autres commentaires sont lisibles sur la page qui présente le livre: « Les 60 maximes du référencement.

Merci à tous.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore, le livre est toujours disponible en suivant ce lien: « Les 60 maximes du référencement« 

Je suis heureux de vous annoncer

Après des années à vous entendre me le demander, je suis heureux de vous annoncer la sortie de mon premier livre.

Il est disponible dans toutes les bonnes librairies en ligne ou non. Si votre libraire préféré ne l’a pas, demandez-lui. L’ISBN est 978-2-36114-022-9.

Vous pouvez aussi le commander directement chez l’éditeur:

http://www.editions-alambic.com/60maximes.php

Des extraits sont disponibles en ligne: http://www.editions-alambic.com/extraits.php

N’hésitez pas à le commander, mes enfants vous en remercieront.

5 astuces pour reconnaître un expert Internet

D’après Google, il y a 4 530 000 pages en français pour la requête « expert internet ».
Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que cela fait beaucoup d’experts.

Rich Vondrak
Creative Commons License photo credit: Goddard Photo and Video Blog

Voici quelques astuces pour reconnaître un gourou d’un imposteur:

  • Un expert doit avoir de l’expérience. Une étude scientifique parue en 1993 indique qu’il faut 10000 heures de pratique pour devenir un expert. A raison de 8h par jour, 5 jours par semaine, cela veut dire 5 ans d’expérience active dans un domaine. Est-ce que votre expert peut justifier de cela ?
  • Un expert doit être identifiable. Quelqu’un qui se cache derrière un pseudo, qui a peur d’indiquer des références ou de donner un numéro de téléphone est probablement un imposteur.
  • Un expert doit se limiter à son sujet. Si vous demandez au prix Nobel de Chimie son avis sur le référencement de votre site, il est probable que cela n’ait aucune valeur. Pourtant il est bien un expert. De la même façon, demander son avis sur l’ergonomie de votre site à un référenceur n’est probablement pas une bonne idée.
  • La communauté d’experts doit partager le point de vue de l’expert. Cela ne veut pas dire que votre expert ne peut pas avoir sa propre approche et sa propre opinion, mais simplement que si la majorité des 90% des autres experts sur un sujet pensent le contraire, il est fort possible que votre expert ait tord.
  • Un expert doit être indépendant. Si vous faites appel à un expert pour avoir son avis sur un sujet, il ne doit pas être celui qui va exécuter le travail. Un audit ne peut pas être impartial s’il est établi par la personne qui va faire le travail et qui a donc intérêt à avoir une longue liste de choses à retravailler.

Le voyage est important

Quand je reçois une offre me proposant de devenir riche en quelques heures, sans travailler de longues heures et sans devoir rechercher de clients, j’ai deux pensées qui me viennent à l’esprit:

Hampstead Heath park
Creative Commons License photo credit: bortescristian

  1. C’est probablement une arnaque car on n’a rien sans rien
  2. Même si ce n’est pas une arnaque, c’est une offre sans intérêt.

Ce qui compte dans une histoire, c’est le voyage et non pas l’arrivée. On célèbre une fois la traversée terminée parce qu’on est content d’y être parvenu, de s’être battu et d’avoir surmonté les difficultés. Chaque écueil rend la fin encore plus savoureuse.

Si vous désirez créer un site, le plus important n’est pas ce à quoi il va ressembler au final, mais ce qui importe est:

  • Ce que vous allez apprendre
  • Les problèmes que vous allez subir
  • Les solutions que vous trouverez
  • Les personnes que vous allez rencontrer
  • Les gens qui vont vous aider
  • Ceux qui ne vous aideront pas
  • Les relations que vous allez développer
  • La motivation que vous allez trouver
  • Le choix de dépenser de l’argent
  • Le choix de ne pas dépenser

Autant de choses qui rendent l’arrivée intéressante. Avoir terminé le site n’est qu’un bonus. Le vrai succès est d’avoir fait le chemin.

Bientôt disponible: mon premier disque

Une fois n’est pas coutume, je vais faire une publicité éhontée pour un de mes produits.

Shiva
Creative Commons License photo credit: Nadya Peek

Je me suis associé à Sébastien Billard pour devenir la star dont j’ai toujours rêvée. Nous avons monté le groupe « Les Référenceurs ».

Notre premier 33 tours s’intitule « Google me I’m famous » et il sort dans quelques semaines, juste à temps pour Noël.

Voici les dix titres qui le composent:

  • Le blues du PageRank
  • Je suis venu te dire que je spammais
  • Bing, quand votre coeur fait Bing
  • La cabane du cloacker
  • La java des liens
  • Ne me follow pas
  • Les liens d’abord
  • Quand je pense au TrustRank
  • Mourir pour une IP
  • Le référenceur abandonné

Et en bonus, la VHS de « I still haven’t found what I’m looking for » par le célèbre groupe irlandais Yahoo Too.

Nous espérons que vous lui réserverez un très bon accueil.

Les questions ou les réponses

Un commentaire posté par Michel Barrault sur un billet écrit il y a quelques jours me fait réfléchir.

fragezeichen
Creative Commons License photo credit: loop_oh

Pour ceux qui n’auraient pas encore lu le commentaire, Michel disait: « Je remarque que les articles sur gourous-du-net ont une grande tendance a se resumer a des questions, a des problematiques sans doute pour faire reflechir mais sans jamais apporter d’elements concrets de reponse ou d’aide. »

Je confirme son interprétation. Il me semble que ce qui est plus important est la question et non pas la réponse. Internet est plein de réponses, par contre vous ne pouvez pas les trouver si vous ne connaissez pas la question.

Je fais donc appel à vous, chers lecteurs: faut-il que je donne les réponses ou les questions suffisent-elles ?

Et en attendant vos points de vue, je vais me délecter de cette phrase de Pablo Picasso: « Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses.« 

A qui vous mesurez-vous ?

Jamie Hartman est né il y a un peu plus de 35 ans en Grande Bretagne. Il a un grand frère, Ben.

Ready for a wedding in 1978
Creative Commons License photo credit: simon_music

Quand Jamie allait à l’école, les professeurs le comparaient à son frère, qu’ils avaient eu temps plus tôt.

Quand Jamie faisait du sport, ses amis se demandaient s’il serait aussi bon que son frère.

Quand Jamie désirait quelque chose, ses parents se posaient la question desavoir si c’était pour copier son frère.

Pendant toutes ces années, Jamie a été comparé, ce qui l’a poussé à faire mieux.

Quand vous faites votre site, à quel concurrent vous comparez-vous ? Qui avez-vous envie de supplanter ? Quel nom voulez-vous voir disparaître au profit du vôtre ?

PS: pour ceux qui s’inquiète de Jamie, rassurez-vous. Il a depuis vendu quelques centaines de milliers de disques sous le nom « Ben’s Brother » (le frère de Ben).

Les articles les plus populaires depuis le début

Après plus de 300 articles, il est probablement temps de faire un récapitulatif de ce que vous avez aimé. Voici donc le top 10 des articles du blog depuis ses débuts:

analog pr
Creative Commons License photo credit: myuibe

et le grand gagnant:

Les avez-vous tous lus ?

Je vous laisse interpréter en commentaires ce classement…

Avez-vous pensé à votre succession ?

Les sauvegardes c’est important. Tout le monde le sait, tout le monde le recommande, mais typiquement personne ne le fait tant qu’un désastre n’est pas arrivé.

(256/365) Dead tired
Creative Commons License photo credit: Sarah G…

Au niveau humain c’est la même chose. Que va-t-il se passer si demain vous tombez malade et ne pouvez pas travailler pendant quelques semaines ? Je vous laisse extrapoler sur d’autres possibilités encore plus critiques.

Ou plus simplement, que se passe-t-il si vous partez en vacances dans un endroit sans aucun signal pour portable ni accès Internet ?

Etes-vous le seul détenteur de tous les mots de passe ? Etes-vous le seul à connaître le nom du comptable ? A part vous, qui connaît le logiciel de facturation que vous utilisez ? Quelqu’un d’autre sait-il où trouver les déclarations pour les impôts ?

D’ailleurs que voulez-vous que deviennent vos sites si vous ne pouvez plus en assurer la maintenance ? Voulez-vous qu’ils soient fermés ? Qu’on mette sur la page d’accueil ce qui vous est arrivé ? Ou qu’ils restent figés jusqu’à l’expiration du nom de domaine ?

Une activité en ligne est comme toute activité, il faut prévoir l’avenir. Et dans l’avenir le pire peut arriver. Y avez-vous pensé ?

C’est le moment d’acheter votre kit de survie

Tout bon commercial vous le dira, les émotions aident à la vente. Si vous arrivez à susciter une émotion chez votre prospect, son côté rationnel s’amenuise voire disparaît et vous pouvez conclure la vente.

La « crise » actuelle fait vendre. On vous vend des piles de magazines avec des astuces pour vivre bien à moindre coût.

La grippe A fait vendre. Si vous avez une adresse email vous avez déjà reçu plusieurs messages vous proposant des masques.

Par contre toutes ces peurs sont temporelles. Que faire quand la pandémie serait terminée (ou quand le grand public aura admis que cette grippe est moins dangereuse que la grippe « normale ») ? Que faire quand la crise ne sera plus une crise ?

Trouvez une peur intemporelle: l’éducation des enfants, le chômage, la beauté, la guerre.

Prenez Nitro Pak. Cette société américaine propose des kits de survie pour que vous soyez préparé en cas de tornade, tremblement de terre, chômage, guerre, crash bancaire …

Tout leur marketing est basé sur le fait qu’il est impossible de savoir quand une criseva nous toucher, vous devez donc être préparé dans tous les cas. Logique et efficace.

Etant donné le succès de leurs produits, ils proposent actuellement des réductions allant jusqu’à 25%. C’est le moment d’acheter: leur kit ultime ne vous coûtera que $7989.