5 astuces pour reconnaître un expert Internet

D’après Google, il y a 4 530 000 pages en français pour la requête « expert internet ».
Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que cela fait beaucoup d’experts.

Rich Vondrak
Creative Commons License photo credit: Goddard Photo and Video Blog

Voici quelques astuces pour reconnaître un gourou d’un imposteur:

  • Un expert doit avoir de l’expérience. Une étude scientifique parue en 1993 indique qu’il faut 10000 heures de pratique pour devenir un expert. A raison de 8h par jour, 5 jours par semaine, cela veut dire 5 ans d’expérience active dans un domaine. Est-ce que votre expert peut justifier de cela ?
  • Un expert doit être identifiable. Quelqu’un qui se cache derrière un pseudo, qui a peur d’indiquer des références ou de donner un numéro de téléphone est probablement un imposteur.
  • Un expert doit se limiter à son sujet. Si vous demandez au prix Nobel de Chimie son avis sur le référencement de votre site, il est probable que cela n’ait aucune valeur. Pourtant il est bien un expert. De la même façon, demander son avis sur l’ergonomie de votre site à un référenceur n’est probablement pas une bonne idée.
  • La communauté d’experts doit partager le point de vue de l’expert. Cela ne veut pas dire que votre expert ne peut pas avoir sa propre approche et sa propre opinion, mais simplement que si la majorité des 90% des autres experts sur un sujet pensent le contraire, il est fort possible que votre expert ait tord.
  • Un expert doit être indépendant. Si vous faites appel à un expert pour avoir son avis sur un sujet, il ne doit pas être celui qui va exécuter le travail. Un audit ne peut pas être impartial s’il est établi par la personne qui va faire le travail et qui a donc intérêt à avoir une longue liste de choses à retravailler.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

36 thoughts on “5 astuces pour reconnaître un expert Internet

  1. Et si mon expert a passé ses 5 ou 10 ans d’expérience pratique à se planter dans à peu près tout ce qu’il touchait en sa matière de prédilection, même en appliquant les bonnes méthodes, ça reste un expert ?

    😉

    Je dis ça parce que la norme semble aller dans ce sens : de plus en plus de gens qui échouent dans la réalisation de leurs projets décident de devenir consultants. Comme on dit parfois (méchamment ! si, si…) à propos du personnel pédagogique de l’Éducation Nationale : « Ceux qui ne sont pas assez doués pour exercer leur métier finissent toujours par l’enseigner aux autres ».

    Bruno

  2. Bonjour

    « Ceux qui ne sont pas assez doués pour exercer leur métier finissent toujours par l’enseigner aux autres» .

    Excellent! Je trouve cette citation excellente et…. tellement réaliste ! En fait, il faut commencer par être un expert pour soi-même avant d’être expert pour les autres.

    amicalement

  3. Bonjour,

    Bernard Lawrence Madoff était lui aussi Un Très Grand EXPERT dans le milieu des finances me semble-t-il 😉
    Il réunissait toutes les Qualités de ces Experts Professionnel, malheureusement aujourd’hui il est en prison…
    Je ne peux m’empêcher d’avoir un petit rictus nerveux quand je rencontre une personne qui se qualifie d’Expert.
    :-) :-)

  4. @ Maxime. « Une étude scientifique parue en 1993 (…) »
    Ceux qui ont réalisé cette étude, sont-ils experts ? :)

    @ Serge. Tu es mon expert favori ! :)

    @ Bruno & Lionel. Enseignant n’est pas un métier ? Une vocation pour certains ? L’enseignement est une expertise en soi.

  5. @Didier
    Je ne dis pas que tous les enseignants sont des professionnels ratés. Je dis juste que beaucoup de professionnels ratés deviennent enseignants. Nuance…

    On peut étendre cette notion à l’expertise au sens large. Sur le Net, j’ai eu le temps de voir passer des tas d’experts de tout poil, ou prétendus tels, qui s’avéraient être en réalité de bien piètres professionnels dans la grande majorité des cas, de tristes mythomanes parfois et même, de temps en temps, de fieffés coquins qui ont de toute façon fini par rendre des comptes (que ce soit à leur clients, à la société ou encore à la justice).

    Ceci étant, ça ne rend que plus précieuse la véritable expertise, que j’ai rencontrée à plusieurs reprises auprès de gens qui, paradoxalement, n’avaient pas la prétention de se présenter comme tels. Bizarre non ? L’humilité et la conviction de devoir toujours apprendre davantage pour ensuite donner le meilleur… serait-ce ça le secret de l’expertise, la vraie ?

  6. D’apres moi, un expert est un individu charge de realiser une expertise.

    Le terme adequat pour qualifie un « expert » capable de maitriser un art (plutot que de simplement en juger/estimer le rendu) devrait plutot etre « maitre ».

  7. @ Bruno : J’avais saisi. On peut être un « expert raté », puis être poussé vers l’enseignement, et y exceller. Donc être un très bon « expert » dans ce « nouveau domaine » au final. C’est ce que je voulais dire – sans le dire ; trop pressé et sans me relire. :) :)

  8. On se place exactement dans le contexte « juge et partie » qui a causé tant de problèmes à certaines boites de consulting qui dans le même temps certifier les comptes et leurs travaux envers le client.

    Devenir expert est une chose compliquée. On peut avoir des affinités sur certains domaines, mais de là à devenir expert en tout et rien, ça devient vraiement gros parfois.

  9. C’est amusant, lorsque l’on parle de référencement, je ne me suis jamais qualifié du nom d’expert.
    Pourtant, je réponds aux standards que vous mentionnez, sauf le dernier, puisqu’en général, les clients confient leurs projets à notre agence.
    C’est sans doute parce que dans ce domaine précis, j’ai l’impression d’en apprendre tous les jours. Serais-je un expert-étudiant en référencement ? 😉

    Je rejoins Chasseur Immobilier sur le cas précis que vous évoquez, un expert internet, c’est quoi, un FAI ? un spécialiste réseau ? Un webmarketeur ? un webdesigner ? Un référenceur ?

    Et puis franchement, vous faites confiance à Google pour trouver un expert et juger de ses compétences ? 😉
    On voit bien que les moteurs de recherche ont encore du chemin à faire avant d’apporter des réponses réellement pertinentes 😉

  10. Je rejoins l’avis d’AxeNet. L’expression Expert Internet peut englober divers métiers du Web. Si l’expression était « Expert Référencement », il aurait fallut préalablement définir les deux termes. Ceci afin de voir en quoi ils peuvent s’opposer et se concilier.

  11. Pour trouver un expert, ou plutôt une personne compétente sur un sujet, rien ne vaut les forums et les recherches. Vous trouvez votre cible potentielle, regardez tout ce qu’il dit dans les communautés virtuelles et comment la cible est perçue. Si en plus, dans des communautés différentes (pour éviter la cooptation ou le cirage de pompes mutuel) il est toujours bien « noté » c’est que c’est peut être qqn de compétant.
    A partir de la, lisez ses communications ou son blog, prenez un contact direct et essayez de voir s’il est pertinent.

    Cela devrait déjà vous donner une bonne base. :-)

    Cela dit, votre étude de 1993 est un peu obsolete vu qu’on voit maintenant des « experts » qui deviennent expert en moins de 30 minutes :-)
    A ce sujet, la seconde perle de cet article est édifiante : http://www.snipemail.com/le-mot-du-jour/les-2-perles-emailing-du-vendredi.html

  12. Je pense que dans le domaine du référencement tous les experts sont des experts-étudiants, en effet c’est un secteur qui bouge beaucoup et les moteurs de recherche font souvent des updates pour s’améliorer (Google Cafeine) du coup un expert qui n’étudie pas ne se tient pas au courant et devient vite « périmé ».

    En effet comme le dit axenet « Les moteurs de recherche ont encore du chemin à faire avant d’apporter des réponses réellement pertinentes » du coup à chaque fois qu’il progresse, il faut faire des études et des recherches, c’est la vie.

  13. Moi je serais curieux de savoir qui définit que telle ou telle personne est un expert internet ou autre d’ailleurs. Cela suppose l’existence d’un organisme ayant les facultés de définir quelqu’un comme expert. ce serait donc un expert des experts
    Pour moi ce mot est un peu fort, je dirais que compétent serait plus approprié

  14. Et oui …

    Mais, que signifie donc vraiment

    l’expression « expert internet» ?

    Plus précisément un expert pour la spécialité internet ???

    Et encore, c’est quoi vraiment un expert de la vie sur le net ?

    C’est-à-dire un expert qui sait comment exploiter l’internet

    pour gagner une somme d’argent …..

  15. Personnellement je n’aime pas du tout le terme d’expert. comment peut on se déclarer comme tel? je rejoins ce qui a été dis un peu plus haut, compétent est peut être plus approprié.
    bref ça a au moins le mérite de donner une grille référence pour choisir une personne

  16. Comme ont dit tous le monde à un expert dans son entourage mais généralement il n’en sait pas plus que nous il se donne juste un titre pour justifier le fait qu’il glande.

  17. « Un expert doit avoir de l’expérience. Une étude scientifique parue en 1993 indique qu’il faut 10000 heures de pratique pour devenir un expert. A raison de 8h par jour, 5 jours par semaine, cela veut dire 5 ans d’expérience active dans un domaine. »

    « Expert internet »
    En soit cela parait logique toutefois cela ne peut hélas s’appliquer à internet.
    exception qui confirme la règle
    Utiliser les termes d’ une étude de 1993 et tenter de les appliauer en 2010 pour le monde l’internet c’est comme comparer un escargot à un F1.

    Une expert internet qui se base sur ces compétences acquises il y a 5ans est complètement à l’ouest.
    Le problème est qu’internet est une pépinière de talents, d’idées et d’entrepreneurs chevronnés.
    Le seul expert sur internet est celui qui fait et qui est écouté (publication, notoriété, crédibilité)
    Un jeune de 13 ans qui hacke un gouvernement et qui créer de virus exploitant des failles de sécurité est un EXPERT en SECURITE ( 5 ans exp ?)
    A contrario un développeur qui utilisent encore les mêmes techniques de développemement qu’il y a 5 ans pour développer un site internet ne seras simplement qu’un GUIGNOL.

    rapellons qu’il y a 5 ans les réseaux sociaux n’étaient que des bébés (ex twitter) et les FAI faisaient encore de la pub pour le téléchargement sur emule.

  18. @yuyu: l’étude de 1993 s’applique sans souci à Internet. L’étude indique simplement que pour maîtriser un sujet il faut le pratiquer à forte dose. Donc oui cela fait 5 ans à raison de 8h par jour et il est évident que si vous faites cela vous n’utilisez pas des compétences acquises il y a cinq ans puisque vous pratiquez (intelligemment) au quotidien.
    Au risque de vous déplaire, je pense que si quelqu’un construit un site actuellement sans penser aux réseaux sociaux, il ne fait pas une erreur critique. Un site n’a pas besoin de Facebook et Twitter pour fonctionner correctement.

  19. Salut, à vous tous cela fait 7 ans que j’ai découvert internet j’ai fais quelques sites etc référencement puis maintenant suis passé dans la cour supérieure et je suis dans le potage complet enfin trop de choses a faire en même temps regarder vidéo comprendre refaire le même etc pas si simple et je dis bravo à ceux qui arrive en 1 page .Tous petits trucs ou astuces sont les bienvenus merci
    Jacques

  20. Maxime l’expert du backlink :)

    Un site n’a pas besoin de Facebook et Twitter pour fonctionner correctement. > Et pourquoi donc se privé de cela dans la conception d’un site ?

    Toutes pubs est bonne à prendre et il me semble judicieux de ne pas négliger ces canaux de diffusion …

  21. Bonjour ou bonsoir moi cela fait maintenant 7 ans +- que j’ai découvert pour la 1 fois cette machine qui me faisait très peur au début et maintenant je ne sais m’en passer eh oui je suis sur tous les grands réseaux mais plus ont à de réseaux et plus cela devient compliqué alors il faut gérer et apprendre pour ma part je redirige les gens vers mon skype et puis ont peux discuter et c’ est vraiment là que commence un vrai contact cela ma fait évoluer dans beaucoup de domaines et si vous désirez vous pouvez toujours prendre contact avec moi.
    jaele16@hotmail.com

  22. L’expertise en la matière est complexe à identifier, d’autant plus que ce domaine est particulièrement évolutif. L’expert d’aujourd’hui, ne le sera peut-être plus demain. Une chose est sure, en parcourant votre blog on apprend beaucoup d’un… expert.

  23. C’est intéressant après pour l’expérience je ne suis pas tout à fait sur que cela est une règle incontournable. Parfois des personnes ayant une expérience plus courte mais plus intensive peuvent être d’un bon niveau.