Imiter n’est pas une stratégie marketing

Tous les jours je lis des commentaires sur les forums de personnes qui viennent de lancer une activité en ligne et demandent pourquoi cela ne décolle pas.

Généralement la réponse est toute simple: leur site n’apporte rien à personne.

Si vous lancez une boutique informatique en prenant pour modèle LDLC ou RueDuCommerce, vous perdez votre temps (et votre argent).

12th Man
Creative Commons License photo credit: Matt McGee

Si vous lancez une librairie à l’image d’Alapage ou d’Amazon, vous ne réussirez pas.

Il faut être lucide: vous ne pouvez pas concurrencer un site qui est implanté depuis plusieurs années, a des dizaines de milliers de clients et est connu de tous.

Vous devez vous spécialiser.

Ouvrir une librairie ne sert à rien, par contre ouvrir un site spécialisé dans la littérature suédoise devrait avoir du succès.

Lancer un site de petites annonces est inutile, mais un site d’annonces entre particuliers de la région du Gers peut réussir.

Regardez les chaînes de télévision: personne ne peut concurrencer TF1 et France 2 avec une chaîne généraliste, par contre les chaînes du câble et du satellite existent parce qu’elles s’adressent à des publics plus ciblés: W9 est une chaine musicale, Direct 8 propose des débats, Vivolta s’adresse aux plus de 40 ans et Piwi aux enfants de moins de 10 ans.

Vous ne pouvez pas déloger quelqu’un qui est la référence dans un domaine, par contre vous pouvez facilement devenir la référence dans un domaine qu’il suffit d’inventer.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

8 thoughts on “Imiter n’est pas une stratégie marketing

  1. Bonjour Maxime,

    Tout à fait d’accord, dans l’ensemble de cet article.

    Imiter n’est pas une stratégie marketing
    (sauf pour les Chinois ! ou ceux qui ont de gros moyens financiers comme Pepsi etc

    Cet article apporte aussi de « l’eau au moulin » du fil de discussion lancé en mars 2008:
    « QUI va s’ inscrire au Club-Editeur-Internet ? et POURQUOI ? »
    Le fameux « club Editeur Internet » de Christian Godefroy ,
    Membre du Forum Marketing également. …
    Voir ici:www.forum-marketing.com/index.php?topic=19873.msg93728

    Devenir une référence dans un domaine qu’il suffit d’inventer…
    (Pas évident pour tout le monde)

    Cordialement
    Ordjoun

  2. Bonjour,

    A souligner tout de même que de nombreux sites Français qui ont décollé n’étaient au départ que de pâles copies de sites Américains.
    Ceci dit, les marchés de niche semblent en effet plus réalistes pour démarrer avec peu de moyens.

    Cordialement,
    Patrice

  3. @ Patrice : Malheureusement, c’est çà la réalité.

    😉

    Mais, l’imitation de la réussite des autres peut marcher

    aussi pour vous mais pas dans tous les cas.

    Sur le net, tous les gourous cherchent à vendre leurs

    réussites dans leurs e-books. N’est-ce pas ?

    :-)

  4. Et oui… et le problème c’est l’idée qui est souvent absente.
    Que reste t’il encore a inventer ?
    Tu va te spécialiser à fond et tu sera la référence de ta niche… et tellement niché que ton truc va intéresser 3 chats sur terre… ou est donc l’intérêt Maxime ?

    Voila.. comme le dit Melky des e-book sur l’optimisation et le référencement a tout bout de champ. Celui de Duffez, celui d’Andrieu, celui de Grandchamp…. j’ai une super collection… et bien sur ils disent environ la même chose… que faire ensuite ?

    Moi dans mon domaine, on est 1 200 000 pages référencés sur Google. Quand bien même j’aurai une spécialité (et j’en ai une), ca va pas intéresser les PME du coin.

    TF1, France 2 … bien sur tu peux les distinguer. Mais comment le boulanger va t’il faire sa distinction par rapport à un autre boulanger ? Ils vendent tous 2 des baguettes et des fougasses. C’est quoi la stratégie dans ce cas ?

  5. @Beneficium : Non, deux boulangers ne vendent pas les mêmes choses. L’un va faire de bonnes baguettes et l’autre fera de bons petits pains.
    La solution est la spécialisation: laissez les produits standards à l’autre boulanger et vendez principalement du pain en forme rigolote ou des brioches.

  6. @Maxime : Bien sur Maxime. Mais la plupart des gens consommant des baguettes, je vais rapidement fermer ma boutique avec 2 ventes de brioches rigolote… alors que mon confrère pourrait bien crouler sous la demande de baguette.

    Pour être plus concret, dans ma branche, outre les logos, plaquettes, affiches et tous docs de communication, je propose aussi de l’identité auditive, jingles, et autres… Sauf que la plupart des gens cherchent à avoir des cartes de visites (déjà presque gratuits sur internet, des sites internet (presque gratuits aussi… même si c’est juste 2 pages en bois)… Bref… Prenant en compte la conjoncture de la société j’ai quand même l’impression que la spécialisation est un certain luxe pour quelques rares clients ayant le budget digne de leur rareté.

  7. @Beneficium:

    Pas du tout. Si vous vendez pareil qu’ailleurs, pourquoi aller chez vous ? Les gens mangent des baguettes et alors ? Ils ne mangent pas que cela.
    Les gens regardent les émissions de téléréalité sur TF1 mais cela n’a pas empêché Vivolta de voir le jour.
    Concernant les cartes de visites, deux angles d’approche:
    1- est-ce que cela vous fait vivre ou au minimum est profitable ? Si non, alors arrêtez d’en faire.
    2- les clients qui viennent pour des cartes de visite pourquoi les achetent-ils chez vous plutôt qu’ailleurs si c’est moins cher ?

  8. Ils ne mangent pas que cela c’est sur… mais moi je suis boulanger… Donc de par mon job, je ne peux proposer que ce que je sais faire… même si je sais faire des pains spéciaux… la plupart préfère manger des baguettes… donc ils vont la ou ils connaissent… et s’ils ne connaissent pas… il cherchent à trouver… et si dans l’annuaire de la ville l’auteur de l’annuaire a décidé qu’il devait y avoir qu’un nombre très petit de boulanger qui font des baguettes (alors que par ailleurs c’est ce que le peuple cherche le plus)… peut-on parler de la pertinence de l’annuaire ?

    Pour les cartes de visites… moi j’en fait pas… du moins pas seulement des cartes. Et ceux qui proposent des cartes gratuites le font avec de la pub collé dessus dans l’espoir que ca leur rapportera plus tard des clients.
    Dans un secteur ultra concurrentiel il ne reste comme arme de combat que le prix (c’est souvent voir toujours le cas)… mais comment tu le fait savoir quand le grand mégaphone de Monsieur Google ne marche pas pour toi parce que tu as une activité identique à une autre boite ?

    En Adwords, je connais une agence de com concurrente à la mienne… qui ne fait rien de plus que nous d’ailleurs et qui donc pour trouver des clients dépense chaque jour quelques 600 € en Adwords… je sais pas s’il rentre dans les frais… mais bon. Pour dire que si tu fais la même chose qu’un autre… bah tu dois payer pour trouver des clients… parce que (et c’est sans doute normal) Monsieur Google pense d’abord à lui-même… avant d’être un « service » pour les entreprises… et se réclame être l’ami de l’internaute. S’il est si ami que ça de l’internaute, pourquoi ne pas chercher dans les offres que propose les concurrents d’un même secteur, pour mettre en première place l’agence qui propose le meilleure offre qualité/prix pour l’internaute ? La pour le cout, ca serai crédible.