Etes-vous conscient que votre site est en péril ?

La mode est au référencement. Tout le monde en parle, tout le monde y pense et on appelle référencement même ce qui n’en est pas (non, le terme « référencement publicitaire » n’existe pas et n’est que de la publicité contextuelle).

Par contre, faites-vous partie de ces gens qui ont oublié qu’il existe d’autres sources de trafic et d’autres moyens pour faire connaître un site ? Faites-vous partie de ces gens pour lesquels 80% du trafic provient des moteurs de recherche ?

Que ferez-vous le jour où Google (ou un autre moteur) ne vous « aimera » plus ? Vous ferez comme font en moins de 3 ans la moitié des sociétés créées en France: vous disparaîtrez…

Etre dans les moteurs n’est pas un droit. Que derrière soient des algorithmes ou des humains, vous n’êtes pas celui qui décide de la présence de votre site ou non.

Oseriez-vous ouvrir un commerce et dépendre uniquement d’annonces dans le journal gratuit pour assurer vos ventes ?

Pourquoi le faites-vous sur Internet ?

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

5 thoughts on “Etes-vous conscient que votre site est en péril ?

  1. Voilà un commentaire de simple bon sens, mais c’est encore mieux quand on le rappelle.
    Et au cadre général ainsi décrit il reste bien sûr quelques domaines d’exceptions pour lesquels toute forme de "communication" de type publicitaire est interdite (off ou on-line) et qui attendent donc beaucoup des moteurs de recherche, qui sont pour eux un outil incontournable voire parfois essentiel dans leur stratégie de développement de clientèle NOUVELLE.

  2. Pertinent, juste… Mais : il y a des gens, comme moi, absolument pas spécialiste de la question, et qui, pour le coup, peuvent se trouver interpelés! En effet : ne pas dépendre uniquement des outils "moteurs de recherche" est intéressant, voire salvateur sans doute, mais, il n’est suggéré nulle part d’autres moyens, hormis, éventuellement, le système de "liens partagés", sympathique, mais laborieux, etc.

    En outre, j’avoue que la question ne me panique pas : je ne me sert en rien du système pour travailler, gagner de l’argent. Simplement, c’est pour moi une simple question, une curiosité, peut-être partagée par d’autres, aussi ignorants que moi en la matière…

    Je vois donc là une critique, peut-être une pointe d’angoisse, mais en rien un moyen de résoudre ce problème, cette dépendance, ou monopole pratiquement, pour être connu/reconnu…

    Un monopole gratuit, d’ailleurs, ne l’oublions pas…

    Oh, autre chose : je n’ai pas oublié qu’il pouvait y avoir d’autres moyens… Simple usagère amateur, je n’ai pas étudié la question plus que ça, je l’avoue, non par manque de curiosité, mais parce que, sans doute, cela n’avait rien d’impérieux! Ce qui n’empêche nullement l’enrichissement, lorsque la question se pose, et peut y trouver réponse(s)…

  3. Commentaire bien intéressant quand on sait quel budget peut représenter Google pour une entreprise, cependant, quelle solution? puisque vous évoquez le problème mais n’abordez pas la solution….
    De wwwlesfeescreatives.com nous sommes passés à http://www.lesfeescreatives.fr, deux boutiques donc , je nous pose la question? à votre avis quel en est le résultat ? traffic et ventes multipliées par deux…
    N’hésitez pas à me contacter pour aborder le sujet…

  4. Il faut miser sur plusieurs sources de trafic entrant et des partenariat fort avec des site de même thématique. Il faut aussi se créer ses propre sites/blogs de chalandise.

    Il existe des tas de moyens de faire vivre le trafic de son site sans Google. Même si Google apporte un trafic simple et immédiat.

    Pierre

    A lire sur le blog de Pierre: A fleur de peau