Les limites du web 2.0

Twitter est un service assez intéressant et amusant. En plus, c’est un service à la mode: il est web 2.0. Et comme tous les services de ce type il est gratuit, sans publicité et avec quelques millions d’utilisateurs. Il est donc parfait sauf qu’il n’est pas fiable.

Twitter Badge (.gif)

Depuis plusieurs semaines les coupures sont fréquentes. Pendant une semaine, aucun message n’a pu être reçu par messagerie instantanée (un des grands avantages de Twitter). C’est maintenant rétabli mais il est toujours impossible d’envoyer des messages par la messagerie…

Est-ce surprenant ? Non.

Twitter est une bonne idée, bien réalisée mais qui a un souci majeur: il n’y a pas de business model derrière.

Les dépenses sont immenses: les membres peuvent choisir de recevoir par SMS (sur téléphone portable) les messages des autres. Chaque membre peut ainsi recevoir jusqu’à 200 SMS gratuitement par semaine.

Il n’y a aucun recette: pas d’abonnement, pas de publicité, pas de sponsoring, …

Et on s’étonne du manque de fiabilité…

Je propose une nouvelle définition:

web 2.0: site conçu pour exister un minimum de 2.0 jours et un maximum de 2.0 ans.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

4 réponses sur “Les limites du web 2.0”

  1. ça rappelle les super plans des « jeunes pousses » de 1999-2000

    mais moi j’aurais dit « web 2.0: site non rentable conçu pour griller le budget en 2.0 jours »

  2. Moi aussi ça me fait penser à la bulle du web « 1.0 » : de gros investissements, de belles levées de fonds, mais basé sur du vent et sans business model viable derrière…

    On dirait que le business model, c’est de gagner de l’argent sur la revente à Google 2.0 ans après la création…

Les commentaires sont fermés.