Est-ce votre site ou celui d’un autre ?

Travaux manuels:

Etape 1: Prenez votre site et celui de 5 de vos concurrents. Imprimez les 6 pages d’accueil. Découpez les logos et noms des sociétés. Si besoin faites-vous aider par une personne de votre entourage.

02-05-2009
Creative Commons License photo credit: Russ Neumeier

Etape 2: Prenez 5 personnes au hasard mais formant un mix représentatif: un client, un fournisseur, un passant dans la rue, un conjoint, un ami. Mettez-les dans la même pièce avec une table et quelques chaises. Ouvrez la fenêtre.

Etape 3: Montrez les impressions aux 5 « cobayes ». Donnez leur la liste des 6 sociétés dont vous avez supprimés noms et logos. Demandez-leur d’associer les noms aux captures. Un pot de colle et quelques feuilles blanches peuvent s’avérer utiles.

Etape 4: Demandez-vous pourquoi vous dites la même chose que vos concurrents, au point de vous rendre indissociable. Un verre de votre boisson préférée peut servir.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

5 thoughts on “Est-ce votre site ou celui d’un autre ?

  1. Bien que je doute que quiconque essaye cette démarche « en vrai », elle a cela d’intéressant qu’elle attire l’attention des entrepreneurs sur l’identité visuelle, ainsi que les valeurs qu’une entreprise propose au travers de ses services et de ses produits.

    A lire sur le blog de Martin: L’Adie & moi

  2. @Martin:

    Au delà même de l’identité visuelle, ce qu’il est intéressant de constater est que généralement le contenu textuel est interchangeable. Quelle est la différence de contenu entre la page d’accueil d’AOL et celle de Yahoo ? Changez les couleurs et le logo et c’est terminé…

  3. Excellente expérience à réaliser !

    J’adorerais personnellement la faire dans mon entreprise.

    Cela éviterais peut-être de copier les monstrueuses erreurs de communication de nos confrères. Mais j’ai bien peur que cela soit qu’une douce utopie.

    Par contre c’est à mon avis une excellente porte d’entrée pour un prestataire internet chez un prospect éventuel. Cette séance de collage permettrait de montrer à votre futur client que non seulement vous avez étudié sa société mais également sa concurrence.

    C’est un point fort, de démontrer que vous voulez comprendre la problématique de votre client afin de lui proposer une solution qui lui fait concrètement gagner des points.

    A lire sur le blog de Munchausen: Le Marketing expliqué à ma mère !

  4. @Maxime Grandchamp : Quoi qu’il en soit, cela fait un an et demi que je cogite sur le futur site de mon entreprise et quelque chose me dit que je vais avoir du mal à le finir si en plus je dois être pertinent et original dans mon argumentaire… commercial ! Car on l’oublie assez vite : le site est souvent une vitrine qui précède le contact. Par conséquent, il est primordial d’y publier des éléments susceptibles de toucher les prospects qui le visitent.

    Quoi qu’il en soit, cet article montre bien l’importance de la réflexion autour de son site web ! :)

    A lire sur le blog de Martin: L’Adie & moi

  5. Ce que j’aime pas c’est les sites où cela commence par QUI sommes nous.
    Ce que j’aime bien, ce sont ceux où, dès que l’on arrive il vous disent: Pour passer commande clique ici:-)
    J’exagère à peine mais sur le web on n’a pas de temps à perdre. Ce que l’on cherche on le veut tout de suite, le nom viendra de toute façon tout seul au moment voulu. Du moment que l’on sauve l’url on saura toujours y revenir. Si c’est trop long en litérature, on file. Dans les mails, même à un inconnu on dit bonjour et c’est tout. Pas de monsieur ou madame et plus de sempiternelle conclusion de veuillez agréer, etc. Dans beaucoup de cas il ne faut déjà plus de majuscules, alors…
    Bien l’bon jour:-)