Le WWW n’a pas d’avenir

Les adresses Internet sont des créations techniques. Même si elles ont un aspect plus avenant que les adresses IP, elles en restent néanmoins conçues par des techniciens.

C’est pour cela qu’une adresse Internet commence par http:// qui précise le protocole. Seuls les puristes mettent encore ces caractères, puisqu’ils sont implicites dans le navigateur.

C’est parce que c’est une création technique, que l’adresse se poursuit par www qui précise le type de contenu.

www01
Creative Commons License photo credit: WWW ?

En a-t-on encore besoin ? Probablement pas. C’est long, peu agréable à l’oreille et la signification en est inconnue du grand public.

Les bonnes pratiques Opquast recommendent d’ailleurs d’avoir un site accessible avec et sans les « www ».

A-t-on encore besoin de dire www.la-machine-a-ecrire.com ? Qui ne sait pas qu’on parle d’un site Internet quand on mentionne la-machine-a-ecrire.com ?

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

28 thoughts on “Le WWW n’a pas d’avenir

  1. Je me suis posé la question cet aprés-midi concernant un nouveau site que j’installe. Ma conclusion est la suivante, au vu de la population que je cherche à toucher (40 ans et plus, pas geek pour un sou), même s’ils ne savents pas ce que ça veut dire, un site internet a obligatoirement www devant le nom.

    Je pense que c’est tellement d’usage, qu’ils resteront pour un bout de temps.

    En revanche, question référencement, je ne sais pas s’il y a une différence avec ou sans …

    A lire sur le blog de Littlebuzz: Organisation d’Arbres de Noël : Arbredenoel.fr

  2. Quand je vois le nombre de visites quotidiennes que nous avons sur la requête « Que veut dire www », je suis totalement d’accord sur le fait que c’est du chinois pour de nombreux utilisateurs.
    J’adhère toutefois aux propos de Littlebuz, c’est l’usage, il est maintenant assez bien ancré.
    Par contre, pour ce qui est de rendre les deux URL accessibles, c’est à proscrire si on ne fait pas une redirection 301 de l’une vers l’autre car quoi que l’on en dise, les moteurs gèrent parfois mal le duplicate content, et s’en est un.
    AxeNet

  3. @www:

    Pourquoi vouloir faire une redirection 301 alors qu’Apache gère cela de façon transparente ?
    Pour ce qui est du « duplicate content », Google a dit a plusieurs reprises que cela n’en était pas puisque c’est sur le même site.
    Les adresses: tartampion.com – tartampion.com/ – http://www.tartampion.comhttp://www.tartampion.com/ – tartampion.com/index.php et http://www.tartampion.com/index.php sont équivalentes. Google les reconnait et affiche dans ses résultats celle qui est la plus logique. Vous pouvez forcer cette logique avec les Google Webmasters Tools.

  4. Bonjour, moi je trouve sympa de garder le www.

    le http:// par contre je trouve cela un peu compliqué et au début j’avais difficile à me souvenir de l’ordre des caractères. Enfin quand je dis au début…très longtemps serait plus correct, maintenant j’arrive a peu près à ne pas faire d’erreur :)

    Ah,,, ces techniciens… ils doivent toujours tout compliquer :)

    Cordialement

  5. ah zut le http:// s’est placé tout seul dans mon précédent post devant les 3w

    Tiens je ne sais pas modifier mon post ????

    Cordialement

  6. @ Maxime
    J’en conviens, tout est bon pour faire la redirection, quelle que soit la technique.
    Pour Google webmaster tools, cela ne redirigera pas les internautes sur la bonne adresse mais indiquera juste à ce moteur uniquement (pas aux autres), quelle adresse prendre en compte.
    Cette possibilité sonne toutefois pour moi comme un aveu d’impuissance à bien gérer le duplicate content de la part de Google, sinon, pourquoi la proposer ?

  7. @www:

    Quel est le rapport avec le duplicate content ? Je rappelle que le duplicate content c’est le fait d’avoir un contenu identique sur des pages de sites différents. Par exemple un article de presse syndiqué sur plusieurs sites.
    Google se moque d’afficher http://www.tartampion.com ou tartampion.com/index.php . Techniquement c’est la même chose, c’est donc un choix cosmétique.
    Personnellement en fonction des sites, je préfère la version avec ou sans les « www »: si le nom est long, la version sans me semble plus propre; par contre si le nom de domaine est court, les www s’imposent d’eux-mêmes.
    Dans tous les cas, le rôle de Google est rempli puisqu’il renvoie sur une page qui répond à la requête. L’incidence en référencement est donc nulle.
    En terme d’ergonomie, le fait de supporter toutes les variations est nécessaire.

  8. Pour revenir sur un débat plus philosophique, à quoi servent le http://, le www. et le .com d’un site, de la part de l’utilisateur non technique ? Finalement, c’est un fard que l’on se plaît à taper, une sorte de rituel. D’où le fait que certains se jouent de ces rituels avec des jeux de mots tel del.icio.us… même si des extensions ont encore un certain sens, ce n’est pas à elles que l’on pense lorsque l’on va sur un site, d’où un certain fouillis avec l’ouverture des extensions à tous ceux qui veulent en créer.

    Si on se projette dans quelques années, à un âge où ces fards techniques seront has-been telle la connexion sonore du 28/56k aujourd’hui (du moins en ville !) dont le son faisait partie du rituel, comment arrivera-t-on sur nos sites favoris ? En tapant un nom unique ? (ce qui peut déjà se faire en partie, Firefox donnant le premier résultat de recherche lorsqu’on tape un mot dans la barre d’adresse)

  9. Personnellement je redirige tout vers http://www.site.com, au moins pas de soucis. Il est vrai par contre que c’est encore aberrant de voir des sites comme europe1 qui ne fonctionnent pas avec le www.

  10. @ Maxime
    J’abrège car votre blog n’accepte pas mon message qu’il juge « spamy », mais je ne lis pas la même chose que vous : http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=66359
    « appartenant à un même domaine ou répartis sur plusieurs domaines »

    Le point « soyez cohérent » indique aussi d’éviter les url différentes pour un même contenu.
    Les 301 y sont aussi conseillées

    A lire sur le blog de Axenet: Référencement web : 8 erreurs + 8 conseils = 16 actions

  11. Je partage cette analyse Maxime.

    Un bémol sur l’accessibilité avec et sans le sous-domaine http://www... il faut le faire via une redirection 301, et surtout pas laisser accessible les pages via les 2 URLs. J’ai encore vu il y a pas longtemps un référencement tomber à cause de ça et d’un backlink mal dirigé.

  12. Je rejoins Littlebuzz, Audiofeeline et probablement d’autres que j’ai oublié : vive les sites sans « www » !

    Bon… ça ne devrait rien changer (après tout : ça devrait être transparent pour l’utilisateur final), mais www est inutile, et l’enlever permet notamment de raccourcir l’url de 4 caractères (en comptant le point), et c’est toujours ça de gagné !

    Pour ma part, tous mes sites sont SANS www, mais par contre je laisse le www pour mes clients (car effectivement, ils ne comprendraient pas forcément, et ont tendance à communiquer à l’oral AVEC le www).

    Sur ce sujet : http://no-www.org/

    Bonne journée à tous !

  13. Qu’on parle de duplicate content ou pas (Pour moi, une page accessible via plusieurs urls est du duplicate), il faut adopter les redirections 301.
    Car elles sont très simples et rapides à mettre en place.
    Et surtout car des backlinks vers mondomaine.com.index.php ne seront pas pris en compte dans le référencement de http://www.mondomaine.com

    Et tout le monde connaît l’intérêt des backlinks pour le référencement.

  14. 301 de www vers ndd sans les www.
    Utilisation du rel canonical
    déclaration de l’url sous GWT

    à mort les www, tout à fait d’accord avec l’article. Le seul argument que j’ai vu « pour » de valable était un « c’est plus joli avec ». Des goûts et des couleurs.

  15. maxime écrivait : [Les adresses: tartampion.com – tartampion.com/ – http://www.tartampion.comhttp://www.tartampion.com/ – tartampion.com/index.php et http://www.tartampion.com/index.php sont équivalentes. Google les reconnait et affiche dans ses résultats celle qui est la plus logique. Vous pouvez forcer cette logique avec les Google Webmasters Tools.]

    Mon constat est le suivant : d’abord le www. … est considéré comme un sous-domaine à l’exemple de blog. …., puis sur les …com et …com/, c’est vrai que le …com devient …com/ sur tous les navigateurs et ça n’est pas google qui décide de ça, puis si …com/ et ….com/index.php sont les mêmes pour google pourquoi j’ai une différence de pagerank ( 0, 4 ) sur les deux versions ?!

    puis d’un point de vue marketing je rejoint ce que disait Littlebuzz

    merci

  16. Je pense que ce que souhaitait dire Maxime c’est que Google ne pénalise pas directement (via une « sanction ») le duplicate content interne.
    Google a d’ailleurs déjà communiqué sur ce point.
    Par contre il est évident que le duplicate content interne n’est pas bénéfique, notamment(surtout?) à cause de la dilution des liens.
    Google conseille d’ailleurs de faire en sorte que chaque contenu d’un site ne soit accessible qu’à partir d’une seule et unique URL.

    @froggylink: « Qui tape encore une URL dans la barre d’adresse? »
    Moi :-)
    (c’est grave docteur ? :-p )

  17. faut il tout de même n’avoir pas grand chose à faire de sa tête et de ses mains (voire de sa b..) pour passer son temps ici à commenter des sujets qui n’ont pas plus d’importance que les dits commentaires. vantas vanitatis…