Les yeux sont moins importants que le cerveau

La requête « pages vues » sur Google renvoie plus d’un million quatre cent mille réponses, même en se limitant à la zone francophone.

Le concept de « pages vues » est donc important sur Internet. Très important.
Pour ceux nouveaux sur Internet, je me permets de redonner ici une définition succincte de ce concept: « il s’agit du nombre de pages d’un site Internet regardés par les visiteurs ». Si vous avez 10 visiteurs sur votre site et que chacun d’entre eux a visité 5 pages de votre site, vous venez de générer 50 pages vues.

A part impressionner votre tendre et chère moitié, ce concept ne sert pas à grand chose.

Brains
Creative Commons License photo credit: skpy

Il est très facile d’avoir des centaines ou des milliers de visiteurs. Il est très facile de générer 50 pages par visiteur. Il est donc très facile de faire des millions de pages vues. Mais combien de ventes ?

Ce n’est pas parce que des personnes voient vos pages qu’elles commandent. Les yeux sont moins importants que le cerveau…

Faites votre site pour le cerveau, pas pour les yeux de vos visiteurs.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

8 réponses sur “Les yeux sont moins importants que le cerveau”

  1. Oui voilà, lorsque l’on lance ou affiche une campagne publicitaire rémunérée au CPM, côté annonceur ou éditeur donc, le critère nombre de pages vues est ici primordial 😉

  2. @Marie: oui, vous pouvez acheter de la publicité sur facebook ou autres sites génériques. Vous pouvez aussi utiliser la technique des « auto-surfs ».
    Tant que vous ne faites pas attention à la qualité, n’importe quel chiffre es réalisable.

  3. Pour la publicité sur facebook oui, mais pour l’autosurf c’est plus difficile lorsqu’on a déjà des annonces Adsense mises en place sur le site !

  4. En tout cas on ne peut pas plaire à tout le monde. Je ne peux pas supporter en tout cas les sites où ça clignote, où il y a des paillettes. Les « yeux » jouent quand même sur l’idée qu’on se fait d’un site. Ca c’est mon avis personnel en tout cas.

Les commentaires sont fermés.