Le danger des noms de domaine .Pro

23 November 2009 - Closing Arguments 11
Creative Commons License photo credit: Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia

Devant la raréfaction relative des noms de domaine, certains n’hésitent pas à acheter des termes génériques dans des extensions non communes dont le .pro

C’est une stratégie intéressante mais il semble que ces personnes n’ont pas fait les recherches initiales nécessaires avant de se lancer dans l’aventure.

Les .Pro sont vendus en France principalement par deux sociétés: OVH et Gandi.

Pourquoi pas par plus de sociétés ? Probablement pour les mêmes raisons qui font que l’achat d’un domaine .pro pour l’utiliser est à mon avis une mauvaise idée.

Le .pro était initialement restreint aux Etats Unis puis étendu au Canada et au Royaume Uni. Il n’est ouvert mondialement que depuis juillet 2008.

Et cette ouverture n’est pas réellement complète: afin de pouvoir obtenir un .pro il faut justifier d’être un professionnel et c’est sur ce terme que le risque est grand.

La notion de « professional » dans le droit anglophone signifie une personne qui exerce une activité en ayant obtenue une qualification précise, reconnue et certifiée par un corps professionel: avocat, notaire, médecin…

Afin de satisfaire cette exigence, le registre du .pro exige un document prouvant l’appartenance à un corps professionnel. Certaines sociétés ont interprété cela comme permettant à toute personne d’acheter un .pro sous reserve de pouvoir donner un numéro KBis ou similaire.

C’est visiblement un abus et un détournement de la règlementation du .pro d’où mon conseil de ne pas utiliser un nom de domaine .pro puisque vous n’avez pas de certitude que le registre n’en reprendra pas possession le jour où ils découvriront cet abus.

Concernant l’investissement dans les .pro, c’est en core plus simple: ne perdez pas votre temps. Pourquoi ? Les .pro ne peuvent pas être revendus ou changer de propriétaires…

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

21 thoughts on “Le danger des noms de domaine .Pro

  1. Dans la mesure ou le domaine.pro est utilisé pour un usage professionnel, par exemple un consultant, je ne vois pas ou est le risque personnellement.
    Rien de plus simple à défendre en cas de litige 😉

  2. @Niko: depuis quand les consultants sont réglementés par un corps de métier fermé ? Il me semble y avoir une différence entre un notaire, un médecin ou un avocat, d’un côté et un consultant d’un autre …
    Les règles d’attribution du .pro sont claires, mais visiblement personne ne les a lues…

  3. oui, c’est vrai, mais les registrars sont en cause, et comment feront-ils pour sucrer les milliers de domaines exploités ? ça ne pourra pas passer
    de plus la coutume veut qu’on élargisse petit à petit les règles d’attribution des domaines, non ?

  4. Wow, si c’est vrai alors c’est très grave…
    Mais pourquoi des sociétés comme OVH et Gandi prendraient un risque pareil ?

  5. « Concernant l’investissement dans les .pro, c’est en core plus simple: ne perdez pas votre temps. Pourquoi ? Les .pro ne peuvent pas être revendus ou changer de propriétaires… »

    Waouw je m’en vais de ce pas acheter http://www.cocacola.pro et je pourrais le garder celui-là… même avec l’armada des avocats de CocaCola.

  6. Je m’en doutais bien donc dire que « les .pro ne peuvent pas être revendus ou changer de propriétaires » est faux ! Ou Alors il faut être plus précis…

  7. Donc je pourrais en tant que simple internaute priver Coca-Cola de ce nom de domaine en le bloquant (car utilisation de marque déposée) ?

  8. Le .pro ne ma pas attiré justement à cause qu’il est réservé à une catégorie de personnes qui peuvent prouvé leur attributs.
    D’ailleurs je vous conseille de jeter un œil sur celui là : http://www.annuaire.pro avec un jolie PR 7
    Un conseil ne perdez pas votre temps à vous inscrire, lien retour conseiller mais validation de votre site inexistante.

  9. Article très intéressant.

    Je me demande en lisant votre analyse si « RegistryPro » qui est le dépositaire du .pro ne viole pas lui même ses « End User Terms of Use  » en exploitant le domaine « registrypro.pro ».

    Qu’en pensez-vous?

  10. j’ai de plus remarqué que les nom de domaine.pro ont énormément (à référencement égal) de mal a être bien positionnés dans les SERP.
    je pense qu’ils sont dévalués par google.

  11. Bon, ces registars français ont surement voulus rentabiliser leur investissement.
    Si un probléme survient, il pourront toujours faire valoir par l’entremise de leurs avocats que en France, l’on est considéré comme professionnel si on à un kbis ou siret, surtout si l’on à plusieurs années derriére soit d’éxercise de ce travail.
    Et puis même en ayant tort, on ne sait jamais comment va se terminer un procés, il n’y à qu’a voir comment se sont déroulés certains, assez médiatisés ces derniers mois !!!

  12. bonjour,
    les noms de domaine en .pro sont un bon investissement. cela fait plus de trois ans qu’ils sont en vente en france, cette extension devient donc mature.
    ils sont maintenant environ 100 000 domaines en .pro maintenant.
    et à défaut de vous contredire, les noms de domaine en .pro revendu changent de propriétaire.
    je vous l’affirme puisque j’en ai déjà vendu; et la base whois a été renouvellé avec le nom du nouveau propriétaire.
    a mon avis, comme il faut avoir un kbis pour enregister ce genre de domaine, ça en fait une extension forte pour les consommateurs, et pour la revente, qui acheterais un domaine de plusieurs milliers d’euros sans être lui-même un PROfessionnel? et ça permet à de jeunes entreprises d’avoir un nom de domaine de référence.
    par exemple, http://www.sphere.pro , apparemment toute jeune entreprise de photo sphérique.