Faites-vous cette erreur comme 99% des responsables de site ?

ブルースクリーン - Blue Screen of Windows on MacPro // 2010.07.07
Creative Commons License photo credit: Tamago Moffle

L’erreur de ne pas avoir un titre aussi accrocheur que celui de cet article ?

Relisez chaque page de votre site et améliorez-en le titre. Votre banquier vous en remerciera.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

41 thoughts on “Faites-vous cette erreur comme 99% des responsables de site ?

  1. En plus d’un titre accrocheur, une bonne image pour illustrer et c’est le succès assuré ! :)

  2. Bien joué, j’ai cliqué 😉 C’est vrai que ça marche beaucoup un bon titre. Un subtil mélange de mots-clés pour définir le sujet (oui oui, pour Google aussi) avec un soupçon de suspens ou de teasing…

  3. Un titre provoquant attire souvent l’internaute. Pour multiplier le traffic du site considérablement il très bien d’avoir un comtpe twitter.
    EN effet les tweet reprenne toujours le titre de l’article et c’est donc de nombreux visiteurs assuré a chaque tweet.

  4. Article de merde…

    j’ai cliqué, ça m’a servi a rien…

    la prochaine fois change ton titre en « l’Iphone 6 pourrai être 4G ???? »

    la balise « title » sous forme conditionnelle et interrogative, c’est le succès assuré pour plonger le web dans le néant de la vacuité de la page vue a gogo.

  5. Très percutante réflexion, comme d’habitude ! Une remise en cause de nos accroches est toujours une bonne chose pour faire « plaisir à notre banquier ».

  6. Dans ma société nous essayons le plus possible de faire appel à des concepteurs-rédacteur spécialisés pour les accroches des titres de nos articles!

  7. Justement Luc tu n’as pas compris la subtilité de cet l’article.
    C’est le titre qui ta fais venir 😉
    Et c’est justement ce qu’essaye de démontré Maxime. Un titre accrocheur fait venir bien plus de visiteur quelque soit le contenu de l’article.

  8. Ben si, j’ai bien compris….

    Mais ça m’empêche pas de penser que ça sert a rien…

    ça revient a faire des articles du style « Il se pourrai que le prochaine iphone contiennent des vidéos de porn de britney spears a poil »

    ça fait de la page vue, mais ça pollue le net…

    (note au passage la subtile utilisation du conditionnel interrogateur qui permet de dire n’importe quoi n’importe comment et faire de la page vue a tire larigot sans s’engager d’aucune manière.)

  9. @Luc: Le titre que j’ai utilisé n’est pas trompeur. Je n’ai pas parlé d’iPhone, de Britney ou de je ne sais quoi.

    On est sur un blog marketing et je donne un exemple marketing en apportant une réflexion marketing.

    Le titre accroche mais ne racole pas. Il filtre en même temps: seuls les webmasters vont venir lire l’article.

    C’est à comparer avec un titre comme « Les photos de Luc Muller • Développeur Web spécialiste TYPO3, Gestions de contenus et solutions open-sources ». Quel est le rapport avec les photos et TYPO3 ? Les photos sont magnifiques mais le titre ne les « vend » pas. C’est donc une opportunité manquée.

  10. Je conçoit l’utilité marketing.

    Ce que je critique c’est la tendance actuelle que prend le web.

    faire des titres « accrocheurs » pour drainer de la page vue, mais n’apporter aucune reflexion dans l’article proprement dit.

    au final, les statistiques gonflent (gonflent ?!?), mais la plus value pour le visiteur n’est pas forcément au rendez-vous.

    peut être me suis mal exprimé.

    et ç’est souvent le problème qu’on rencontre actuellement, ou les gens se raccroche à n’importe quel petit buzz avec des « title » accrocheurs mais aucune « vraie » infos.

    certe si l’article est QUALITATIF, alors il doit avoir un titre qui accroches.

    mais un titre qui accroche, ne saurait pallier à la qualité intrinsèque de l’article.

  11. En référencement SEO, c’est la description qui pourra donner cette tendance accrocheuse, le titre lui, devra être soigneusement optimisé.
    En ref payant il en est tout autrement.

  12. @Luc: nous sommes d’accord, un titre ne remplace pas un manque de contenu. Si on n’a rien à dire, que le titre soit bon ou pas, cela reste une page vide.

  13. Comme le chasseur au dessus, pour du court terme, du « buzz » ça peut être très intéressant en effet de teaser, sur du plus long terme il vaut mieux optimiser sa balise title dans une optique plus SEO.

  14. C’est vrai que je privilégie surtout l’aspect SEO dans le choix des balises « title » mais j’essaie quand même que ce titre reste parlant et intéressant même s’il ne sera jamais aussi accrocheur que le titre choisi par Maxime pour son article très court dans son contenu mais qui est une parfaite illustration de ce qu’il voulait démontrer. CQFD. Bravo !

  15. c’est vrai que dans le principe c’est très simple mais choisir des titres accrocheurs, qui sont en accord avec le référencement, il faut quand même se lever de bonne heure !

  16. Trouver un titre, parfois c’est vachement difficile, faut prendre le temps de se mettre à la place du visiteur et voir ce qui peut l’accrocher, faut chercher le bon vers pour le bon poisson. :)

  17. C’est intéressant au vus que le CTR sur une page compte environ 7% du résultat dans les SERP mais si le taux de rebond est pourri attention à pas partir dans les lymbes du positionnement !

  18. Pour pondre des titres aussi accrocheurs que celui présent au début de cet article, il faut avoir une sacrée dose d’imagination. Le copywriting c’est tout un art !

  19. Très accrocheur le titre de cet article en effet 😉
    J’approuve bien sur le conseil, mais dit plus haut, une image accrocheuse fonctionne encore plus qu’un titre. C’est prouvé, on est attiré en premier par les images et seulement après par le contenu textuel.

  20. Bravo, je me suis fait avoir également!
    Le secret est d’interpeler le lecteur en l’impliquant dans l’article!
    Là pour le coup c’est réussi 😉

  21. Oui, il est clair que sans contenu intéressant derrière, on risque de perdre un internaute « pour toujours ». C’est un peu ce qu’on appelle le risque de la « surpromesse » en communication… rien de nouveau sous le soleil, en somme.

  22. Lorsque l’on écrit quelque chose sur le web
    le titre et le chapeau de l’article sont trés importants
    c’est ce qui décide en quelques secondes si l’internaute va lire ou pas votre article
    j’ajouterai de bien renseigner la balise meta description qui si elle est bien rempli
    s’affichera sous votre lien dans Google

    une bonne meta description bien accrocheuse aide beaucoup

  23. L’écriture de titres et descriptions pertinentes est un vrai métier, qui fait intervenir aussi bien les rédacteurs, les référenceurs que les spécialistes de la communication.
    Bien souvent en effet cette partie est négligée par les créateurs de sites qui ne se concentrent que sur l’aspect fonctionnels des pages et le contenu.

  24. C’est un vrai métier effectivement.
    Sachant que le contenu du site et, surtout, la prestation offerte doivent aussi être en adéquation avec la qualité du référencement… autrement celui-ci ne sert pas à grand chose.

  25. Belle démonstration, merci. Il n’y a rien a ajouter de plus. Je vais tenter de travailler mon contenu et mes titres. C’est un art qui cependant n’est pas donné à tout le monde…(à commencé par moi).

  26. Suivant de quoi on parle c’est pas toujours évident de faire des titres accrocheurs, à moins de rajouter chaque fois « fifille toute nue » à la fin.