Utilisateurs, statistiques et revenus

100B8861.JPG
Creative Commons License photo credit: smith_cl9

Si on a plus de visiteurs, les statistiques montrent une progression.

Si les statistiques montrent une progression, les revenus augmentent.

Si les revenus augmentent, on peut s’acheter plus de choses.

Il est dommage que tout cela dépende des visiteurs, un élément non maîtrisé.

Le jounal « Le Nouvel Observateur » a trouvé la parade: il suffit de se passer des utilisateurs mais d’augmenter quand même les chiffres des statistiques.

En conséquence, le journal a implémenté le rafraîchissement automatisé de toutes ses pages: une balise Refresh avec comme valeur 300 assure que chaque page se ré-affiche toutes les 5 minutes.

Remarquez, ils ne sont pas les seuls: Libération et l’Express aussi.

Le journal Le Monde le fait aussi mais plus calmement avec une période de rafraîchissement de 1200 secondes, soit 20 minutes.

Quant au journal Les Echos, il a appuyé sur l’accélérateur avec un rafraîchissement toutes les 180 secondes, soit toutes les 3 minutes !

Quand je pense que la Bonne Pratique Opquast numéro 4 est « Le site n’impose pas de redirection ou de rafraichissement automatique côté client« , je me dis que la qualité en ligne a encore du mal à trouver sa place …

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

24 réponses sur “Utilisateurs, statistiques et revenus”

  1. Cette mauvaise manie des gros sites provient du fait qu’ils sont quasiment tous payés au CPM donc le rafraichissement automatique permet de multiplier les revenus sans avoir plus de visiteurs.

    Maintenant, côté utilisateur, c’est très très désagréable. Le pire ce sont les sites qui permettent de laisser des commentaires et qui te font sauter la page toutes les minutes pour la rafraichir… Je ferme la page et je n’essaye plus jamais de poster de messages sur ces sites !

  2. C’est dingue que des sites, à fortiori de gros sites, continuent à faire ce genre de choses. Je comprends que ce soit lié au fait qu’ils vendent leurs espaces pub au CPM mais quand même…

  3. Je ne connaissais pas du tout cette pratique, mais je ne suis pas du tout étonné par ce que je viens de lire vu les enjeux financiers qu’il y a derrière. C’est triste mais bon…

  4. Ils ont d’autres moyens pour analyser leurs statistiques et, à vrai dire, ne doivent pas être très inquiet à ce niveau…
    En revanche, nous sommes tous d’accord : ce type de pratique est pour le moins contestable.

  5. Chausseur immo toulouse ces autres moyens dont vous parlez qui sont souvent plus clean ne les intéressent pas puisque tout ce qu’ils veulent c’est de multiplier leur revenus.Et c’est en effet dommage pour la qualité en ligne.

  6. Est-ce vraiment gagnant à long terme , Parce que, oui, on augmente le nombre d’affichage, donc les revenus, mais on fait chuter le taux de conversion de nos pubs (pour la même raison);
    Quoi qu’il en soit, c’est navrant.

  7. Et Sur le plan ergonomique c’est très désagréable surtout quand vous êtes concentrés sur un article à lire et que le texte saute et le fait à chaque 1200 secondes ou 20 minutes.

  8. Très bonne remarque sur cette balise refresh qui trompe les stats.
    Mais il faut voir que ces médias en ligne sont surveillés par Médiamétrie qui publie son classement à partir de leurs statistiques (ils ont tous du implémenter du code Médiamétrie sur leurs pages je crois) : et donc ce palmarès est plus important pour eux que tout autre car il permet d’être ensuite montré aux annonceurs potentiels, aux futurs investisseurs et même d’appâter l’internaute.

  9. LeParisien a également mis en place cette balise.
    Cette balise a un seul avantage : faire gonfler les statistiques du site en question pour augmenter les prix des emplacements publicitaires.

  10. @maquillage enfant. Ce doit être, en effet, une des raisons… qui n’a donc que très peu de relation avec une logique de référencement. Quoi que… si l’on considère que la notoriété générée par des publicités peu avoir une certaine utilité pour mieux référencer – à l’instant T – un site.

Les commentaires sont fermés.