Les sites d’une page, vous y croyez ?

Une seule page longue ou plusieurs petites ? Sur Internet la réponse est 1Z0-311 exams toute simple…

Il semblerait que ces derniers temps, les sites d’une page reviennent à la mode. Des copywriters, plus ou moins talentueux, s’essaient à l’exercice en encastrant leur argumentaire commercial dans une seule et unique colonne assez étroite pour allonger la page (et améliorer la lisibilité).

D’un autre côté, on parle d’exploitation de la longue traîne, des communautés en ligne, de la création de contenus par les internautes (critiques, avis, commentaires, etc.); bref, de sites aussi gros que la grenouille devenue boeuf.

Dans les faits, cette comparaison n’a pas lieu d’être. En effet, ce sont deux business model différents. Par contre, je ne pense pas qu’on puisse tirer de bénéfices satisfaisants de l’un ni de l’autre, si on n’a pas déjà une logistique permettant d’appuyer ce type de site.

Dans les deux cas, il faut alimenter la machine. Si vous n’avez pas de mailing-list, si vous n’avez pas le budget pour lancer une campagne au cout par clic ou un programme 1Z0-312 exams d’affiliation, comment allez-vous amorcer la pompe à trafic ?

Prenons l’exemple des pages de vente du célèbre copywriter Christian Godefroy. Très bien écrites. Mailing list de 200 000 + abonnés. Ne sont pas comptés ses affiliés et revendeurs.

Néanmoins, je pense qu’un site monopage sera plus facile à faire décoller.

Pourquoi ? Un site communautaire, c’est une grosse usine a gaz, qu’il faut peupler en suscitant l’intérêt d’une communauté à l’aide quelques prescripteurs, ou d’une renommée déjà acquise. Pas si simple quand on s’appelle Tartempion …

Le monopage a l’avantage de pouvoir démarrer doucement, mais sûrement. Si vous trouvez un bon marché de niche, que vous arrivez à tisser un réseau et construire progressivement toute la logistique nécessaire, vous avez des chances d’y arriver.

N’en déplaise à ceux qui n’aiment pas les longues lettres de vente.

zp8497586rq

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

6 thoughts on “Les sites d’une page, vous y croyez ?

  1. Pas d’accord ! :-)

    Je fais parti des détracteurs de ce mode de vente.

    Déjà parce qu’elles sont souvent (pour ne pas dire toujours…) associée à quelque chose de bidon (pour ne pas dire "arnaque") derrière, et ensuite parce qu’elles sont généralement moche et sans âme (tout aussi bien écrite soit-elle).
    Et comme je fais aussi parti de cette communauté qui aime les choses bien faites et qui pensent que la vitrine est au moins aussi importante que les produits qu’elle vend, je n’adhère pas au système.

  2. Je ne vois pas en quoi faire un site d’une page catégorise automatiquement votre activité dans la case "arnaqueur" ? Avez vous, vous-même, vécu une mauvaise expérience ? Ou est ce des ouïe-dire que vous relayez ?

  3. entierement d’accord avec l’article.

    neanmoins le site du page a un gros point faible : le positionnement dans les moteurs de recherche. les moteurs aiment les gros sites avec plein de contenus, c’est bien d’ailleurs pour cela que les pires moulinettes du web (style dicodu…) sont composées de centaines de milliers de pages.

    quid

  4. Bonjour,

    Personnellement j’adore le travail par simples pages.

    De plus un simple programme d’affiliation et un peu de marketing viral
    peut tout à fait suffire à faire tourner le montage.

    Et une simple page peut être pleine de vie et très bien exécutée
    graphiquement.

    Et pourquoi une arnaque forcement ou du bidon ?

    Les moteurs aiment beaucoup de contenu certes, mais une simple page
    permet de concentrer les mots clef et expressions en optimisant ainsi la
    densité, de plus il est tout à fait possible de relier entre elles ces pages
    de manière discrète pour le visiteur, mais efficace pour les moteurs.

    La page est en générale utilisée dans le marketing de niche très ciblé, il
    est donc tout à fait possible de la placer en très très bonne position sur les
    moteurs.

    Une page de capture, aura toujours un rendement bien supérieur en terme
    d’inscrits, car orientée uniquement sur cet appelle à l’action.

    Contrairement à un formulaire noyé dans un site.

    La page unique, possède comme merveilleux bénéfice de ne laisser comme
    porte de sortie que l’action qu’elle demande au visiteur.

    Vous l’avez compris je suis un fan, j’y crois oui, et à 300% :)

    UtO

  5. Un site mono-page peut très bien s’inscrire dans une optique plus large mais peut aussi se suffire à lui même.

    J’ai quelques site pro qui sont mono-page et bien ils ont un très bon retours sur investissement ! :)

    Au contraire on peut créer un site mono-page dédié à accueillir le nouveaux client, ou as proposer un nouveau produit. Au lieu de faire un site avec 10-15 pages qui ne contiendront que peu de contenu chacune, et dans ce cas on risque de faire croire à un « fake » et les moteurs ne nous prendrons pas au sérieux. Alors qu’avec un site mono-page on as du contenu concentré donc plus crédible. Et puis le visiteur à tout sous la main.

    Pierre