N’écrivez pas cet article

Maiatzak 11 denak
Creative Commons License photo credit: egizu

Quand on tient un blog il est tentant de poster le plus possible. Après tout, on nous rabâche le fait qu’il faut mettre souvent de nouveaux articles et que plus on en aura, plus on aura de trafic.

En théorie ce n’est pas faux, en pratique poster plus peut causer l’effet inverse à celui recherché.

Un article court sera moins poussé, moins approfondi qu’une étude de plusieurs centaines de pages. Un article écrit « parce qu’il en faut un aujourd’hui » n’apportera probablement rien de nouveau.

Il sera donc moins utile pour vos lecteurs.

Et de façon plus vitale, il sera aussi moins utile pour vous: vous ne faites pas ressortir l’expertise qui est la vôtre. Vous diluez votre marque.Vous réduisez la puissance de vos compétences.

Un article de qualité moyenne n’apporte rien à Internet. Il n’a donc rien à faire en ligne.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

29 thoughts on “N’écrivez pas cet article

  1. On peut aussi voir les choses autrement. Un article de quelques centaines de mots aura plus de chances d’être lu qu’un article de plusieurs milliers. Je pense que l’idéal est d’arriver à faire court et intéressant. Lorsqu’on souhaite approfondir un sujet, on peut aussi poster par « épisodes ».

  2. Merci beaucoup pour cet article, en effet j’ai crée mon site il y a quelques semaines http://www.teliphone.fr et j’ai regardé partout sur le Web et de nombreuses personnes expliquent qu’il faut mettre de nouveaux articles. Merci pour cette autre vision des choses.

  3. Je ne pense pas que la taille d’un article influence forcément sa qualité, mais il est évident qu’il est rarement qualitatif d’écrire pour écrire. Mieux vaut zapper une parution pour maintenir un niveau de qualité correct.

  4. Plus que la taille, c’est effectivement l’intérêt et l’originalité de l’article qui devraient être privilégiés. C’est intéressant pour le référencement (pas de contenu dupliqué, plus de probabilité d’obtenir des liens spontanés…) ET LA FIDELISATION de son audience.
    Ecrire à tout prix est contreproductif. D’un autre côté le rythme de publication devra être un minimum soutenu (pas uniquement dans l’optique SEO consistant à exploiter un effet long tail mais tout simplement pour garder l’intérêt des internautes).
    Un blogueur a intérêt à être passionné par le sujet qu’il traite.

  5. Tellement vrai comme article.. Je m’y reconnais peu :-p D’un autre côté, quand on a pas le temps d’écrire, il peut être intéressant de tenir nos lecteurs aux courants des prochains articles et leurs thématiques (avis hébergement, …) qui sont en cours, … Quand j’agis de la sorte, je modifie alors parfois mon article « de transition » par la suite.

  6. La réflexion est intéressante : tout dépend de quel point de vue on se place. S’il s’agit d’un site rebondissant sur l’actualité, on peut imaginer un système de brèves; s’il s’agit d’une véritable réflexion sur un sujet donné, ça peut être préjudiciable. Mais au final, les commentaires et la réflexion collective qui s’en suivront seront peut-être l’essentiel. Après tout, c’est l’esprit même d’un blog et du web participatif.

  7. Assez d’accord avec toi, écrire pour écrire est rarement une bonne idée et au final rares sont les billets de qualités qui en découlent.
    Toutefois, pour nuancer, quand on tient un blog, l’inspiration s’échappe parfois pendant de longues semaines et il faut malgré tout poster des articles sans pour autant attendre 3 mois entre chacun d’entre eux. 😉

  8. Je suis d’accord, il vaut mieux un article court et percutant qu’un article avec beaucoup de mots et des structures de phrases des fois très longues mais peu cohérentes juste pour faire du texte. Les gens ne sont pas dupes et à long terme je ne pense pas que ça profite au blog.

  9. Très vrai en effet. Avec l’affluence des flux ect… le lecteur est submergé par l’information. Il faut aussi prendre ça en compte. Être le plus pertinent, avec quelques articles bien approfondi, apportera de l’expertise.
    De plus petits articles, pour l’information ou des news par exemple, peuvent être intéressants pour appâter le lecteur.

  10. Et qui jugera de la qualité moyenne d’un article ? Il peut etre jugé interessant par le redacteur en fonction de son point de vue et de son experience et finalement « moyen » par un autre expert voire par les internautes lecteurs. Comme souvent il y a toujours du pour et du contre. Tout n’est pas blanc ou noir. Je suis plutot d’accord avec l’approche d’Avis consommateur qui me parait pertinente et pragmatique. Un rythme regulier de publication est necessaire avec des articles originaux pas forcement tres longs. Je ne vois pas beaucoup d’étude de plusieurs centaines de pages sur ce blog par exemple 😉

  11. Je suis à moitier d’accord, écrire un article moin interressant que les autres si il reste dans la thématique et interressant quand même. Sa nourrit le visiteurs avide de nouveau article et ca nourrit google avide de contenu.
    Et ca draine de nouveaux visiteurs

  12. D’accord, il vaut mieux des articles concentrés avec de la pertinence et surtout un contenu qui réponde aux questions qui se posent concretement

  13. bon article Maxime
    j’ajouterai que la qualité à long terme paye toujours, faire du vu, revu
    n’incite pas à la lecture
    rien ne vaut un article original
    qui appelle des commentaires
    et des critiques constructives

  14. J’ai été confronté au même problème, faire de la qualité est la seule solution à long terme

    faire des articles pqui sont repris à partir d’autres sites cela n’a pas vraiment de sens

    Seul l’article de fond, fouillé, de qualité, avec de la recherche, de la réflexion
    amménera de nouveaux lecteurs
    et des commentaires pertinents qui ne seront pas forcément d’accord avec l’article.

  15. Le tout est de rédiger des articles de qualité à petite dose et non de débiter un contenu inutile abondamment.

  16. Tout cela est très vrai !
    Il est primordial de proposer un contenu pertinent à son lecteur, d’autant plus que le nombre de bloggeurs est en forte hausse. L’internaute est très volatile et capricieux, si le contenu ne lui apporte rien, il quttera le blog et ne reviendra pas.
    L’objectif est alors de fidéliser ce lecteur, en lui faisant partager une information, en posant le cadre d’un débat, en donnant son avis et surtout en écoutant ceux des autres !

  17. Il vaut mieux proposer un article complet et bien argumenté qu’un post baclé et sans intérêt, enfin c’est ce qu’on nous apprend à l’école…

  18. La qualité n’est pas proportionnelle à la quantité mais l’écriture web est encore plus difficile, rapide, tranchante, efficace.

  19. Il m’est déjà arrivé d’écrire un article à la va vite, pour au final ne pas le publier.
    Simplement parce que la qualité n’était pas au rendez-vous.
    Bien entendu un article court, n’est pas synonyme de mauvaise qualité…
    Ce qui est sûr, c’est que lire beaucoup, permet de manier la plume, le clavier de bien belle manière ce qui est important lorsque l’on tien un blog

  20. Bonjour,
    Je penses qu’il n’y à aucunes vérité immuable en matière d’écriture, qu’elle soit web ou non.
    En effet, je pense que nous écrivons pour nos lecteurs et qu’il faut s’adapter à leur envies…ou pas…
    A ton les lecteurs que nous méritons ou les lecteurs ont ils les auteurs qu’ils méritent ?

  21. Tout à fait d’accord avec ce billet!
    En revanche, il ne faut pas tomber dans l’excès avec un article à la sauce rallonge dans l’unique but d’optimiser son référencement!
    Ecrire sur le web nécessite le respect de certaines règles. La lecture sur un écran traditionnel (je ne parle pas ici de l’ipad) étant bien moins confortable que sur un support papier.

  22. très beau conseil c’est vrai, pour moi il faut aussi un maximum de contenu mais du vrai de l’unique

  23. N’écrivez pas ce commentaire.
    Quand on lit des blogs il est tentant de poster le plus possible. Après tout, on nous rabâche le fait qu’il faut mettre souvent de nouveaux commentaires et que plus on en aura, plus on aura de chance de tisser un lien avec le blogger.

    En théorie ce n’est pas faux, en pratique poster plus peut causer l’effet inverse à celui recherché.

    Un commentaire court sera moins poussé, moins approfondi qu’une étude de plusieurs centaines de pages. Un article écrit « parce qu’il en faut un aujourd’hui» n’apportera probablement rien de nouveau.

    ^^