Les nouveaux clients coûtent cher

whole foods
Creative Commons License photo credit: TheTruthAbout…

Depuis très longtemps, on sait qu’aquerrir un nouveau client coûte de 6 à 7 fois plus que de garder un client existant.

Les raisons sont évidentes: les clients sont clients d’autres marques, sur d’autres sites et il faut changer leurs habitudes, il faut les convaincre de votre sérieux, il faut les motiver à vous donner une chance et avant tout cela il faut leur dire que vous existez.

Si vous avez déjà un client, il suffit parfois de lui envoyer un email pour qu’il passe commande. Si quelqu’un n’est pas client, vous ne le connaissez pas, vous ne risquez donc pas de pouvoir simplement lui envoyer un email. Il faudra auparavant acquerrir l’email.

Pour fidéliser le client, vous allez probablement lui faire des petits cadeaux, répondre à ses questions, l’écouter et surtout lui rappeler que vous existez. Tout ceci coûte moins cher que d’aller rechercher un nouveau client.

Regardez les statistiques de votre site:  est-ce que la majorité de votre trafic est nouveau ? Est-ce que la plupart de vos visiteurs de viennent qu’une seule fois ? Est-ce que vos clients passent une commande et disparaissent ?

Si vous répondez oui à ces questions, alors vous faites erreur quelque part.

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

21 réponses sur “Les nouveaux clients coûtent cher”

  1. bonjour

    Pourquoi sont-il de plus en plus cher ?
    c’est peut être la faute aux commerciaux qui ont habitué les clients a se faire prier, chouchouter
    et aux fausses remises ,et puis les propositions sont de plus en nombreuses ……

    Le nouveaux client est plus tentait d’acheter là où il a l »habitude ,que devoir donner son numéro de carte bleu a d’illustres inconnus ,
    le cout acquisition d’un nouveau client , c’est le prix de la confiance

    }+Web€euro

  2. Les nouveaux clients coûtent moins chers que les anciens, je suis bien d’accord avec toi. Mais dans certains business, le client ne vient qu’une fois (en tout cas la plupart des clients).
    Je travaille actuellement avec une société d’immobilier : on ne vend pas son appartement ou sa maison tous les ans (sauf les bienheureux qui en possèdent beaucoup). De même, certains types de services ne sont rendus qu’une fois (par exemple la formation, sauf si on possède une offre très importante).
    Donc je relativiserais le « Si vous répondez oui à ces questions, alors vous faites erreur quelque part. ».
    Mais je trouve cette réflexion intéressante alors que tout le monde dépense une fortune en adwords plutôt que de valoriser sa base de données clients.

  3. @commentaire 2

    Tu t’es pas trompé en disant « Les nouveaux clients coûtent moins chers que les anciens, je suis bien d’accord avec toi » ^^

  4. bonjour Sébastien
    je ne suis pas d’accord a vous ,car un client satisfait ,même dans des très grosses ventes ,est la meilleure publicités qu’on ne rêver ,il peut y avoir un retour sur investissement ,

    Cette personne a certainement un entourage la suite vous la connaissais …

    }+Web€uro

  5. C’est clairement un concept marketing prouve qu’un nouveau client coute 7 fois plus cher qu’un client fidelise.
    Apres, fidelise un client ca coute de plus en plus cher aussi, cf toutes les histoires de branding et de community management.
    Et oui, la fidelisation de clients c’est un metier a part entiere!

  6. En fait tout dépend de ton marché. Dans certain secteur, le client acquis le reste une dizaine d’année et le taux de renouvellement complet du marché est très faible. La conséquence est que les couts d’acquisition peuvent etre fort si la retention est maintenu et qu’il est obligatoire de cibler les primo-accédant pour esperer une croissance forte.

  7. Éternelle question, est-il plus intéressant de focaliser son travail sur la consolidation des relations avec nos premiers clients ou de chercher de nouveaux propects.

    En régle générale, la première solution est souvent la meilleure.

  8. Les nouveaux clients coutent chers certes mais je ne connais pas de business qui n’a pas besoin de nouveaux clients et qui vit uniquement sur les clients acquis. Renault ne chercherait donc a vendre ses voitures qu’a ses anciens clients sans chercher a en trouver d’autres ? Ah bon j’apprends quelque chose ! Comme souvent avec les posts que l’on trouve ici, on a l’impression que le monde est soit blanc soit noir et qu’il n’a rien entre les deux. Je soupçonne Maxime de chercher la polémique afin de continuer a créer le buzz

  9. Les business qui ne nécessitent pas d’aller courir derrière des nouveaux clients sont très rares. Je ne connais pas un seul secteur qui peut se targuer d’être infaillible sur ce point, quelque chose qui n’avance pas ne reste pas immobile mais recule. Il faut donc toujours aller de l’avant, même pour trouver un moyen de fidéliser encore plus ses anciens clients (ce qui peut permettre d’en attirer des nouveaux car les anciens clients qui sont contents parlent et échangent de plus en plus sur des réseaux sociaux à très forte viralité)

  10. Je pense que l’article est mal interprete: selon moi il voulait dire que plutot que de chasser uniquement des nouveaux clients, il faut egalement se soucier de fideliser ceux qui ont deja achete une fois.

    Et sur ce point, il est indeniable qu’il a raison 😉

  11. Effectivement, je crois que l’objectif de l’article est d’expliquer que la fidélisation est beaucoup rentable que la prospection de nouveaux clients, il faut donc être au top sur ce secteur pour maximiser ses profits.

  12. C’est bien connu que les fideles valent plus mais outre cela il faut renouveller les bases de temps en temps…rien a faire

  13. Moi aussi je pense que tout dépend du secteur d’activité.
    Dans certains cas, c’est l’inverse, conserver un client est plus difficile que d’en recruter un nouveau.
    Il faut donc y mettre plus d’argent pour le garder que pour en trouver un nouveau 🙂

  14. @emo girl x: si vous avez plus de mal à garder un client qu’à en trouver de nouveaux c’est qu’il y a un problème. Pourquoi vos clients ne sont-ils pas satisfaits ?

  15. « Je soupçonne Maxime de chercher la polémique afin de continuer a créer le buzz »
    Bien sur que c’est cela
    et Maxime a tout à fait raison
    pour exister sur le web il faut faire du contenu mais aussi un peu de buzz
    et de polèmique
    cela force les gens à réagir et à mettre des commentaires
    c’est comme cela que la sauce prend

  16. Il génère de nouveau coût… mais surtout de nouveaux clients (si, bien sûr, il a été satisfait).
    Cet effet « boule de neige » s’avère une dynamique vitale (au sens premier du terme) pour une Société.

Les commentaires sont fermés.