L’international est plus loin qu’il n’y paraît

Internet est global. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force essentielle. Il est très facile en créant un site Web de s’adresser immédiatement à la planète entière.

La plupart des sociétés à la recherche d’une solution pour vendre plus décident de se lancer à l’international. Après tout, au niveau du site Internet cela ne change pas grand chose, l’opportunité est donc simple à concrétiser.

Malheureusement c’est généralement une erreur. Se lancer à l’international demande plus qu’une simple traduction de quelques pages du site.

The World
Creative Commons License photo credit: greencandy8888

Avez-vous pensé à la logistique ? Avez-vous une solution pour expédier vos produits dans les pays que vous désirez couvrir ?

Qu’en est-il du support après vente ? Vos techniciens peuvent-ils répondre dans toutes les langues parlées par vos clients ? Etes-vous en mesure de proposer des formations dans les pays couverts et avec la même qualité de service ?

Vos produits sont-ils internationaux ? Par exemple une prise électrique en France n’est pas similaire à une prise électrique en Grande Bretagne, même si on reste en Europe. Au niveau des prises téléphonique, c’est encore plus diversifié.

Avez-vous réfléchi aux aspects légaux ? Connaissez-vous le droit des consommateurs en Allemagne ? Quelles sont vos obligations pour vendre en Belgique ?

Ce n’est pas parce qu’il est facile de faire un site international que vous pouvez pour autant vendre à l’international. Est-ce que vous ne feriez pas mieux de vous concentrer sur votre marché local ?

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

4 réponses sur “L’international est plus loin qu’il n’y paraît”

  1. Un domaine où il est facile de se lancer à l’international est justement… la traduction ! Enfin, surtout pour les agences offshore, les tarifs pratiqués en Europe ne sont pas très compétitif dans le reste du monde.

    A lire sur le blog de A La French: Ressources de traduction

  2. Connaître, tout au moins maîtriser, un marché local, voire même un micro marché est, en effet, très complexe.
    Un site internet doit donc faire la part des choses et viser, en priorité, un public ciblé… y compris si la technologie offerte permet, dans l’absolu, d’aller au-delà de ce public.

Les commentaires sont fermés.