Tous les liens ne sont pas égaux pour Google

IMAG0239
Creative Commons License photo credit: GoodNCrazy

Il est notoire qu’une stratégie de référencement doit se baser en grande partie sur la création de liens (« netlinking » pour ceux qui veulent impressionner femmes et maîtresses).

Par contre aux yeux de Google tous les liens n’ont pas la même valeur. Quelques exemples:

  • un lien interne
  • un lien depuis un blog
  • un lien en « no follow »
  • un lien depuis une ferme de liens

Google vient d’ailleurs d’ajouter à cette liste un nouveau type de lien: le lien négatif.

Imaginons que votre produit génère des plaintes. Ces plaintes sont exprimés sur des sites avec un lien vers votre site. Au final, même si vous avez des plaintes, votre référencement s’améliore puisque vous avez plus de liens pointant vers votre site.

Google vient de mettre en place un nouvel algorithme qui identifie ce type de liens et en tient compte en tant que négatif dans ses classements.

Désormais faire du mal à vos clients n’aidera plus votre référencement.

Source: blog officiel Google

Articles en relation :

Be Sociable, Share!

55 réponses sur “Tous les liens ne sont pas égaux pour Google”

  1. C’est une heureuse initiative, je pensais qu’elle était en place depuis quelques temps…
    En effet, techniquement, il n’est pas très compliqué pour un moteur de comprendre si un sujet est négatif ou positif…
    J’ai toujours estimé que l’attitude « White Hat » était payante à terme, et que nous vivrons prochainement sur une planète où les malfaisants auront été éradiqués des SERP de Google, qui demeure encore notre ami, mais bon, on le surveille quand même…

    Gil

  2. « Désormais faire du mal à vos clients n’aidera plus votre référencement. » mais par contre dire du mal de ses concurrents sera bénéfique.
    Je me demande bien comment Google va pouvoir gerer ca, des idees ?

  3. Tous ces changements d’algorithme me donne mal au crane ,mais cela nous oblige a changer d’attitude ,mais il aura toujours des petits malins pour essayer de contourner les règles …..

  4. il y a tellement de personnes contournant ou voulant contourner les règles de google qui fait que celui ci change régulièrement ses algorithmes. Par contre comment effectivement va t-il faire la part entre les liens négatifs et les liens positifs. Exemple : Une personne laissant un texte négatif avec un lien mais pas vraiment objectif pour celle ou celui qui visait , comment google ca t-il analyser tout cela … enfin tant mieux s’il y arrive car effectivement il y a des abus.

  5. J’espère que Google a sorti un algo pointu, parce qu’il pourrait vraiment y avoir des erreurs si ce n’est pas le cas. Si on critique tout au long d’un article et qu’à la fin on fait un lien vers une exception ; dans notre esprit on a voulu congratuler le site qui n’a pas toutes les critiques que l’on a cité plus haut, et Google croira qu’il s’agit d’un lien négatif car lien contenu dans un article négatif ? Ça peut vraiment jouer des tours aux plus honnêtes et servir les petits malins qui manipuleront l’algo…

  6. On comprend que GG ne veut pas mettre en premier des lousy products, surtout qu’il s’intéresse de plus en plus aux transactions, mais on peut se demander si c’est une si bonne idée, de trop réduire la visibilité de certains biz, car amha les commentaires négatifs sont importants aussi… pour permettre aux utilisateurs de justement éviter certains produits ou services !

  7. Google croira qu’il s’agit d’un lien négatif car lien contenu dans un article négatif ? Ça peut vraiment jouer des tours aux plus honnêtes et servir les petits malins qui manipuleront l’algo…

  8. Si cela est fait de façon insidieuse, pensez-vous vraiment que Google puisse faire la part des choses ?
    L’exemple du New York Times était flagrant… lorsque ce n’est pas le cas, qu’en ira t-il ?
    La justice a parfois bien des difficultés pour trancher entre le bien et le mal… alors Google…
    A minima, il faudrait connaître en amont les règles du « jeux », la « loi » à ne pas transgresser.
    C’est le principe même de tout système démocratique.
    Ceci étant, de façon générale, idéalement, cette position de Google – sorte de gendarme de la Toile – est intéressante. Il faut « simplement » que tout soit/deviennent transparent.
    Est-ce un vœux pieux ?

  9. Bonjour Maxime
    je suis d’accord sur le principe
    mais est ce qu’un concurrent qui voudrait un peu faire allumer un site
    ne pourrait pas monter une sorte de campagne de liens négatifs
    il y a plein de petites mains malgaches marocaines ou tunisiennes
    qui travaillent bien

    cela pourrait être assez violent et efficace je pense

  10. Voila encore un changement qui vas aider ceux qui veulent dire du mal de leur concurrents. Pas sur que ça aide vraiment l’internaute qui recherche le meilleur plutôt que la calomnie.

  11. A priori, c’est l’inverse qui est voulu par Google.
    Mais il est vrai que l’on peut se demander comment, concrètement, il va opérer ces choix.
    En toute hypothèse, quel intérêt existe t-il à dire du mal d’un concurrent…
    Les clients savent faire la part des choses et étudier l’offre.
    Une prestation de qualité génère beaucoup plus de clients que des propos négatifs contre tel ou tel…

  12. En effet Belle initiative de Google car tout évolue et les moteurs aussi donc cette segmentation ou catégorisation des liens pousse plutôt à rester dans une démarche de qualité « White Hat». Disons qu’ on surveille Google mais lui aussi nous surveille. Et ce sont nos questionnements qui aident les experts de Google à tenir compte de ces paramètres dont certains d’entre vous parlent. Quelle veille !
    Et franchement je ne vois pas quel est l’intérêt de dire du mal à un concurrent vue qu’une offre de qualité fera toujours la différence.

  13. Même si cet ajout d’un « lien negatif » est la conséquence directe d’un incident provoqué par un site US qui s’était retrouvé propulsé dans les résultats de recherche à cause de remarques saignantes qu’il faisait à ses clients et des liens qui en ont découlé , je reste sceptique sur la mesure réelle de ce que serait un lien négatif. Car dans l’absolu si Google sait distinguer le bon grain de l’ivraie des liens, on est quasiment dans le filtrage « humain »

  14. Bonjour,

    Finalement avant de sélectionner un lien dit « positif », il serait bon de savoir quels sont les critères qui définissent un lien négatif pour Google.

  15. @Chasseur immobilier Toulouse : Bien sur puisqu’on parle de lien négatif et de l’évolution de l’algo. Mais un contenu peut aussi être négatif ; et comme les liens, ils (les contenus) n’ont pas la même valeur pour Google aussi. D’où l’importance en effet de miser sur le tout : structure, contenu, lien etc pour le meilleur du référencement.

  16. Cette précision est, en effet, très importante… et, à vrai dire, tout l’enjeu est là. Du reste, assez étrangement (ou pas), cette réalité liée à Google se retrouve depuis longtemps dans le monde réel.

  17. Qui a dit qu’il n’y avait pas de justice sur internet 🙂
    On risque de voir de plus en plus d’agences de nettoyage de notoriété web…
    On peut se demander si au final ça ira dans le sens du client ??

  18. La publication de Google concernant la corrélation entre la vitesse de chargement d’une page et son classement n’est pas encore appliquée. Ca viendra surement plus tard mais le but étant à priori de diminuer les besoins en ressource pour les scans des robots.

  19. Alors là, pour le coup, je demande franchement à voir comment ça peut fonctionner. L’Analyse sémantique a du drolement s’améliorer pour qu’ils parviennent à mettre en place un système comme celui là.

  20. L’algorithme d’analyse établie par Google concerne surtout les textes qui entour un lien pour reconnaître si celui-ci est positif ou négatif selon les mots clés qu’il contient.

Les commentaires sont fermés.